Getty Images

Le Brésil bat l'Arabie saoudite sans briller (0-2)

Neymar, seule lueur d'un Brésil bien terne

Le 12/10/2018 à 22:01Mis à jour Le 12/10/2018 à 22:16

MATCHES AMICAUX - Le Brésil s'est imposé devant l'Arabie saoudite avec deux passes décisives de Neymar vendredi à Riyad (0-2). Les Brésiliens se sont contentés du strict minimum avant le rendez-vous avec l'Argentine.

La victoire et un Neymar toujours aussi déterminant. C'est tout ce qu'il faudra retenir du succès de Brésil face à l'Arabie saoudite (0-2) vendredi en match amical à Riyad. L'attaquant du PSG a été passeur décisif sur les deux buts brésiliens inscrits par Gabriel Jesus (43e) et Alex Sandro (90e+4). Mais sa performance ne masque pas la prestation moyenne de la Seleçao, même si elle n'a pas eu à forcer son talent pour venir à bout d'une équipe saoudienne volontaire et limitée. La formation de Tite devra vraisemblablement hausser son niveau de jeu lors du choc face à l'Argentine mardi.

Au moins, ce match a permis à Neymar de confirmer son habileté dans la dernière passe. Le Parisien a permis à un Brésil bien terne de prendre l'avantage juste avant la pause en délivrant une passe parfaite dans le dos de la défense saoudienne pour Gabriel Jesus. Al-Owais n'a pu qu'effleurer le tir de l'attaquant de Manchester City, auteur de son 12e but sous le maillot auriverde (0-1, 43e). Neymar a récidivé en fin de match en déposant un corner sur le crâne d'Alex Sandro pour sceller la victoire brésilienne (0-2, 90e+4).

Le Parisien, également auteur d'un caviar mal exploité par Lucas (49e) et d'une frappe sur le poteau (55e), restera le principal animateur de la victoire brésilienne. Au rayon des satisfactions, Tite retiendra aussi le troisième "clean-sheet" consécutif de son équipe, articulée autour d'une charnière "100% Ligue 1" composée par le Bordelais Pablo et le Parisien Marquinhos. L'Arabie saoudite, réduite à dix sur la fin avec l'expulsion de son gardien Al-Owais, a manqué d'efficacité sur ses meilleures situations. L'attaque de l'Argentine ne sera pas forcément aussi indulgente mardi soir.

0
0