Le duel ibérique n'a pas tenu toutes ses promesses. Malgré la constellation de joueurs de grands clubs présente sur la pelouse de Lisbonne, le Portugal et l'Espagne se sont quittés sur un match nul sans but mercredi soir (0-0). Supérieurs techniquement, les visiteurs ont nettement dominé la première période mais leurs adversaires se sont procurés les occasions les plus nettes en seconde avec notamment un missile de Cristiano Ronaldo sur la transversale espagnole. Les voisins restent bons amis d'autant que leurs fédérations ont profité de la pause pour signer un accord pour une candidature commune à l'organisation du Mondial 2030.
Qualif. Coupe du monde
Au Luxembourg, le Portugal a eu chaud...
30/03/2021 À 20:37
Les Portugais qui seront les prochains adversaires des Bleus en Ligue des Nations ont réalisé une entame de match catastrophique à l'image du sulfureux mais fébrile défenseur central Ruben Semedo qui fêtait sa première sélection aux côtés de l'indéboulonnable Pepe. Après une percussion de Dani Olmo sur la gauche, l'avant-centre espagnol Gerard Moreno a ainsi inquiété Rui Patricio dès les premiers instants de la rencontre (2e). L'intenable Olmo (8e, 12e, 25e), le mordant Rodrigo Moreno (11e, 17e) et de nouveau Gerard Moreno (19e) ont encore tenté leur chance, souvent de 20 mètres, dans une première demi-heure ultra-dominée par la Roja, sans toutefois que les filets ne tremblent.

Une Seleçao en manque de réussite

Cristiano Ronaldo et ses partenaires ont ensuite tout doucement relevé la tête et sont enfin parvenus à sortir de leur moitié de terrain. Ils ont même bousculé une défense adverse rendue friable par la nervosité de Sergio Reguilon mais le gaucher Raphaël Guerreiro a raté sa reprise du droit face à la cage de Kepa (43e). Cette nouvelle physionomie s'est confirmée en seconde période malgré trois changements de chaque côté.
Les hommes de Fernando Santos ont mis davantage d'intensité dans leur jeu face à des Espagnols moins à l'aise sur le plan collectif. Très discret jusque-là CR7 a pu envoyer son tir du gauche en entrant dans la surface adverse sur la transversale de Kepa (53e). Le Turinois aurait pu tenter sa chance de nouveau quelques minutes plus tard mais il a judicieusement préféré servir Renato Sanches qui arrivait seul à droite de la zone de vérité. La reprise dans la course du Lillois a pourtant connu le même sort en fracassant la barre espagnole (67e).

Un record pour Sergio Ramos

En face, la Roja a perdu le fil de son jeu et seul Adama Traoré, entré pour sa première sélection (62e), a su prendre à défaut l'arrière-garde portugaise. Le percutant joueur de Wolverhampton a ainsi centré en retrait vers Dani Olmo dont la reprise au point de penalty a été repoussée par l'impeccable Rui Patricio (72e).
Si l'habituel capitaine espagnol Sergio Ramos a fait son apparition sur le terrain en fin de match pour devenir le joueur le plus utilisé de l'histoire de la Roja (13 340 minutes, mieux qu'Iker Casillas), les dernières opportunités d'ouvrir le score ont été portugaises mais William Carvalho n'a pas cadré sa tête et Joao Felix a raté sa reprise en taclant après un corner (90e+3). Le nouveau Parisien Danilo Pereira, lui, est resté sur le banc de touche de la Seleçao. Certainement une façon de le ménager avant le rendez-vous contre la France dimanche.
Qualif. Coupe du monde
"Un des matches où j'ai le plus souffert" : Luis Enrique inquiet après le miracle contre la Géorgie
28/03/2021 À 20:15
Qualif. Coupe du monde
Un petit miracle et de gros doutes pour la Roja
28/03/2021 À 17:59