N'Golo Kanté Ballon d'Or, beaucoup en rêvent. Depuis la prestation XXL du milieu de terrain de Chelsea, à l'occasion de la finale de la Ligue des champions, contre Manchester City (1-0), c'est un sujet qui revient souvent à la Une de l'actualité. Durant les conférences de presse quotidiennes de l'équipe de France, la question est même régulièrement posée. Ce dimanche, c'était au tour du principal intéressé de se présenter devant les journalistes. L'international français, forcément interrogé sur le sujet, a préféré se montrer mesuré : "Je pense que c'est un peu précoce d'en parler maintenant. On est arrivés au milieu de l'année, il reste six mois quasiment. Il y a encore beaucoup de matches, beaucoup de compétitions à jouer. Je pense que ce n'est pas utile de dire que je le mérite aujourd'hui car il reste encore pas mal de temps et beaucoup de matches à jouer."
Pourtant, cette prestigieuse récompense rappelle de bons souvenirs au Tricolore : "Il y a quelques années, j'avais été dans les dix premiers (ndlr : 8e en 2017), c'était la première fois et ça fait plaisir. Après, le gagner, c'est une autre histoire. C'est une belle récompense individuelle pour les joueurs. Moi, je le vois comme le résultat d'une saison pour les joueurs. Ce n'est pas forcément un objectif ou quelque chose sur lequel je travaille. Ce serait juste le résultat d'une belle saison et aujourd'hui, ceux qui l'ont gagné, c'est des joueurs qui ont réalisé de belles choses durant toute leur carrière."

Le Ballon d'Or pour Kanté ? "Ce serait mérité", assure Pogba

Ligue des Nations
Deschamps : "Kylian Mbappé est Français, ça me va"
IL Y A 11 HEURES
Au final, je suis quelqu'un de normal
Depuis quelques temps, la popularité de N'Golo Kanté est régulièrement en hausse. Pourtant, le joueur avoue être gêné par une telle mise en avant : "Parfois, on peut avoir une image un peu trop belle, un peu trop jolie. Moi, au final, je suis quelqu'un de normal, un joueur parmi tant d'autres. Il n'y a pas à dire que je suis le plus gentil, le plus sympathique. Je suis juste un joueur comme les autres. Parfois, c'est en faire trop. Je pense que ça n'a pas lieu d'être. C'est vrai que j'aime bien m'entendre bien avec mes coéquipiers, avoir de bons rapports avec les gens que je croise dans la rue ou dans le foot, mais après il y a d'autres personnes comme ça dans le foot, et voilà, il ne faut pas en faire toute une histoire ou parfois exagérer."
Dans neuf jours, la France débutera officiellement son Euro 2020, contre l'Allemagne, le mardi 15 juin à 21h. N'Golo Kanté fait évidemment partie des indispensables de Didier Deschamps. Depuis qu'il a commencé à le convoquer, le sélectionneur français n'a pas hésité à l'utiliser à plusieurs positions, comme ces derniers temps : "Avec le coach, pour les qualifications de l'Euro, on a évolué sous différents schémas, j'ai joué parfois en sentinelle, parfois un peu plus haut sur le terrain. C'est la préparation, c'est la tactique qu'on fera, ce qu'on travaillera à l'entraînement, qui nous mettra à l'aise sur le terrain. Moi je me sens plutôt bien quand j'ai la liberté parfois d'aller plus haut mais, je l'ai déjà fait pas mal de fois, et je peux rester en 6, en pointe basse, et prendre du plaisir aussi."
Coupe du monde
Deschamps sur le "sujet sensible" du Qatar : "Chaque personne aura sa liberté d'expression"
IL Y A 12 HEURES
Coupe du monde
Deschamps l'assure : Les Bleus "sont libres de s'exprimer" sur le Qatar
IL Y A 14 HEURES