Un feuilleton Benzema. Voilà ce que veut absolument s'éviter le staff des Bleus à moins d'une semaine d'Allemagne-France. Pourtant, voilà l'équipe de France empêtrée dans une course contre-la-montre qui n'engage rien de bon. Karim Benzema s'est blessé lors du dernier match de préparation face à la Bulgarie. Après un choc sur son genou, il a laissé sa place dès la 38e minute et semblait souffrir le martyr sur le banc de touche. "Il a pris un coup, une béquille sur le vaste interne du genou et un peu sur le muscle au-dessus du genou, il sentait le muscle dur, il ne fallait pas prendre de risque", a confié Didier Deschamps qui s'est voulu plutôt optimiste. "Aujourd'hui, il n'y a rien de dramatique."

Giroud peut-il encore passer devant Benzema ?

Rien de dramatique mais une vraie ombre qui plane sur le futur des Bleus. Cette incertitude autour de la présence de Karim Benzema en rappelle une autre, celle qui avait accompagné Zinedine Zidane, touché à la cuisse lors de la préparation de la Coupe du monde 2002. Un feuilleton qui avait fini par tourner au psychodrame et le Mondial des Bleus au fiasco. On n'en est pas encore là. Médecin des Bleus entre 2004 et 2008, Jean-Pierre Paclet est, lui aussi, plutôt optimiste quant à la présence de Karim Benzema sur la pelouse de l'Allianz Arena mardi.
Ligue des Nations
Deschamps : "Kylian Mbappé est Français, ça me va"
IL Y A 6 HEURES
La douleur n'est pas un signe de gravité
"Si c'est juste une béquille, il n'y a logiquement aucun souci à se faire, nous a confié Jean-Pierre Paclet. Une fois que l'hématome est constitué, il passe vite. C'est comme un œil au beurre noir, juste un coup, rien de méchant. En une semaine, il doit pouvoir récupérer. La seule question qui demeure : est-ce que le tendon au-dessus du genou est touché ? Le staff va faire une échographie ou une IRM et sera vite fixé."
Faut-il s'inquiéter des grimaces de douleur de Benzema ? "Ce n'est pas du tout un signe de gravité, rassure encore Jean-Pierre Paclet. La béquille met en tension les tissus autour, ça peut faire mal. Si vraiment il y avait un gros hématome, on peut le ponctionner. Pas d'inquiétude là-encore." A priori, le staff des Bleus devrait donc s'éviter un feuilleton Benzema…

Jean-Pierre Paclet, médecin des Bleus de 2004 à 2008

Crédit: AFP

Coupe du monde
Deschamps sur le "sujet sensible" du Qatar : "Chaque personne aura sa liberté d'expression"
IL Y A 6 HEURES
Coupe du monde
Deschamps l'assure : Les Bleus "sont libres de s'exprimer" sur le Qatar
IL Y A 8 HEURES