Dans ce derby entre pays scandinaves, la Suède a pris le meilleur sur la Finlande à Stockholm (2-0). Souverains pendant la quasi intégralité de la rencontre, les Suédois ont trouvé la faille grâce à leur buteur Robin Quaison et leur capitaine Sebastian Larsson. Trop défensive, la Finlande s'est réveillée sur le tard, mais cela n'a pas suffi : les Hiboux ont concédé un cinquième match consécutif sans victoire (deux nuls, trois défaites) et sont dans l'attente du retour de leur buteur Teemu Pukki, toujours indisponible pour une blessure à la cheville.
La Finlande a de quoi rire jaune : battue par le voisin suédois, la dernière équipe à avoir gagné contre la France au Stade de France remet les pieds sur terre actuellement. Très tôt, la sélection dirigée par Markku Kanerva a souffert d'une domination sans partage de la Suède en première période (69% de possession de balle), obligeant les visiteurs à agir en contre. Mais dans les faits, cela n'a pas fonctionné. Quarts de finalistes lors du dernier Mondial, les Suédois ont mis le pied sur le ballon à l'image de leur trident Emil Forsberg-Sebastian Larsson-Mattias Svenberg, très actif dans l'entrejeu. C'est d'ailleurs sur une combinaison entre Forsberg et Svenberg que Robin Quaison est parvenu à ouvrir le score d'un tir croisé (22e, 1-0). Grâce à son huitième but en seize sélections, l'attaquant du FSV Mayence a mis sa sélection sur les bons rails.
Qualif. Coupe du monde
Malgré l'élimination, Zlatan ne renonce pas à la sélection : "J'espère continuer"
29/03/2022 À 21:49
Si le jeune Onni Valakari a tenté de rapidement répondre à l'ouverture du score, son tir a manqué de précision pour battre Robin Olsen (26e). Sans être transcendante collectivement, la Suède est parvenue à garder son avance d'un but à la pause, puis à faire le break peu avant l'heure de jeu. Une nouvelle fois, Forsberg a lancé Marcus Berg en profondeur, puis l'attaquant s'est fait accrocher dans la surface finlandaise par Jesse Joronen. De sang froid, Sebastian Larsson a fait parler son expérience pour marquer d'un contrepied parfait (58e, 2-0). L'addition aurait pu être un peu plus lourde pour la Finlande, mais Danielsson a manqué de précision sur sa tête (64e). Elle aurait pu être réduite aussi en fin de match, mais Olsen s'est montré impeccable sur une frappe puissante de l'entrant Pyry Soiri (83e). Au final, le score final a parfaitement reflété la rencontre : la Suède a dominé les deux périodes, sans forcer son talent.
Qualif. Coupe du monde
La Pologne laisse la Suède et Ibrahimović sur le carreau
29/03/2022 À 20:42
Barrages Coupe du monde
Lewandowski ou Ibrahimovic : il n'en restera qu'un au Mondial 2022
28/03/2022 À 22:15