Rappel des anciens ou pas, l’équipe d’Allemagne version 2021 de Joachim Löw est toujours aussi loin de convaincre. Pour son premier match de préparation pour l’Euro, ce mercredi soir à Innsbruck (Autriche) contre le Danemark, la Mannschaft de Joshua Kimmich a concédé le match nul alors qu’elle avait dominé la grande majorité de la rencontre (1-1). Malgré le but de Florian Neuhaus, le joueur du Borussia Mönchengladbach au retour des vestiaires (48e), les Allemands ont cruellement manqué de précision devant le but adverse. Un contre anodin mené par Christian Eriksen et conclu par Yussuf Poulsen (71e) a rappelé les difficultés devenues récurrentes du premier adversaire des Bleus à l’Euro : une gestion de la profondeur très laborieuse et une possession de balle écrasante mais absolument stérile. Pour son retour en équipe nationale après plus de 4 années d’absence, Kevin Volland, l’attaquant de l’AS Monaco a joué une dizaine de minutes.
C’était le soir du grand retour des anciens Mats Hummels et Thomas Müller, absents de la sélection depuis novembre 2018 et un match contre les Pays-Bas en Ligue des Nations. Les deux tauliers n’ont pour autant pas changé le visage de la sélection allemande, qui avait quitté les enjeux internationaux sur une piteuse défaite à domicile en mars dernier contre la Macédoine du Nord (1-2). Si l’équipe de Joachim Löw nous a montré qu’elle aimait toujours manier autant le cuir, son utilisation en phase offensive laisse perplexe. Alors que les Rouge et Blanc danois n’ont pas réellement pressé ni proposé moult contres dangereux ce soir, les coéquipiers de Niklas Süle ont plié sur la seule véritable action adverse, sur un décalage de Christian Eriksen qui a mis le défenseur du Bayern sur le séant et essouflé Hummels, même s’il a été conclu par un joli but de Yussuf Poulsen.
Football
Au Bayern Munich, la confiance est de mise : "Lewandowski va rester à 100%"
03/05/2022 À 08:23

Neuhaus, seule satisfaction

Cette difficulté à gérer la profondeur, presque oubliée par les Allemands au fur et à mesure de la rencontre, les a rendus livides pendant les 20 dernières minutes du match. Müller, titularisé seul en pointe, n’a eu qu’un coup de tête capté aisément par Kasper Schmeichel à se mettre sous la dent (14e), et parmi les offensifs, seul Serge Gnabry a amené un peu de fantaisie sur la pelouse à la nation aux trois Championnats d’Europe, avec un joli enchainement conclu d’une frappe sèche sur la barre (44e).
Seule véritable satisfaction du soir, la prestation de Florian Neuhaus. Par son activité et ses nombreuses prises d’initiatives, le jeune milieu de terrain du Borussia Mönchengladbach (24 ans) a montré qu’il avait à cœur de gagner sa place et a marqué des points (et son second but en sélection d’un beau plat du pied droit au retour des vestiaires). Le retour à la compétition des champions d’Europe de Chelsea (Antonio Rüdiger, Timo Werner et surtout Kai Havertz) et la remise sur pied de Leon Goretzka devraient aider à l’émulation d’une équipe qui en a bien besoin. Rendez-vous à Düsseldorf lundi soir, pour le second match de préparation contre la Lettonie.
Coupe du monde
"Je vous l’avais dit" : Nos réactions lors du tirage des adversaires de la France
01/04/2022 À 17:44
Matches amicaux
Les Pays-Bas et l'Allemagne dos à dos
29/03/2022 À 20:42