"Héééééé Zidane ! Ooooooooh Zidane ! Vingt-septième but de Sa Majesté Zinédine Zidane en équipe de France !" Aux anges, le regretté Thierry Gilardi s’enflamme sur TF1 à la 63ème minute. Et 2-0 pour les Bleus face à la Côte d’Ivoire en cette chaude soirée du mercredi 17 août 2005 ! Poing levé, regard conquérant, le N°10 salue le public montpelliérain, SON public, accouru en nombre à la Mosson afin de célébrer le retour du Sauveur…
Deux semaines plus tôt, le 3 août, il avait annoncé sur son site qu'il mettait fin à sa retraite internationale et souhaitait rejouer en équipe de France. Alléluia ! Zizou-Jésus revient ! Le 9 août, dans France Football, l’explication de son retour inespéré avait pourtant laissé perplexe : "Une nuit, à 3 heures du matin, je me suis soudain réveillé, et là, j'ai parlé avec quelqu'un. Mais ça, personne ne le sait. Jusqu'à mon dernier souffle, je ne dirai pas qui c’était (…) Et là, j'ai pris la vraie décision de revenir. J'ai eu comme une révélation". S’il le dit…
Equipe de France
Zidane ne ferme pas la porte au PSG... mais vise surtout les Bleus
23/06/2022 À 06:28
La vérité c’est que ZZ a achevé en 2005 sa pire saison au Real Madrid, celle qui a acté également l’échec du projet des Galactiques entrepris quatre ans plus tôt par Florentino Pérez. A 33 ans, en revenant chez les Bleus, il veut tout simplement donner un nouveau souffle à sa carrière et finir en beauté : "Je veux me consacrer à mon football, je veux réaliser une saison de folie". Dans L’Équipe du lendemain, il enfonce le clou : "L’équipe de France m’a tellement aidé que j’ai envie de l’aider. J’ai envie d’aider l’équipe de France. J’ai envie d’aider l’équipe de France : je le dis trois fois".

Zinedine Zidane pénètre sur la pelouse de la Mosson avant de défier la Côte d'Ivoire pour son grand retour en 2005

Crédit: Getty Images

Les Bleus sont dans le dur

Deux annonces qui tombent vraiment bien. Car en éliminatoires de la Coupe du Monde 2006 en Allemagne, la France est dans le rouge ! En cet été 2005, les Bleus de Raymond Domenech, intronisé sélectionneur après un Euro 2004 raté, sont troisièmes de la Poule 4 et provisoirement éliminés : 10 points en six matchs, derrière la Suisse (12 points) et l’Irlande (13 points)… Ulcéré par le fiasco de l’Euro portugais, Zinédine avait mis fin à sa carrière internationale en août 2004 ("Je pense qu'à un moment donné, il faut savoir dire stop"), imitant les Lizarazu, Desailly, Makélélé et Thuram. Il avait été également peu convaincu par l’arrivée de Domenech qui souhaitait en finir avec France 98 en sacrifiant tapageusement Robert Pirès…
En même temps que son retour en bleu qu’il impose carrément à Raymond, Zidane a aussi imposé "Make" et "Thuthu" ! "Claude Makelele est énorme avec Chelsea et Lilian Thuram reste un défenseur exceptionnel à la Juventus, assène-t-il. Leur présence en bleu, ce ne sont pas mes conditions, ce sont des évidences ! " Mis devant le fait accompli par Zizou "sélectionneur-bis", Raymond s’est incliné ! Les trois nuls à domicile (0-0) contre l’Eire, la Suisse et Israël qui ont mis les Bleus en danger pour le Mondial 2006 ont clairement soldé l’échec de sa gestion de la sélection.
Avant les quatre matches qualificatifs périlleux contre les Féroé, en Eire, en Suisse et Chypre au SdF, il ne reste que le traditionnel match amical des Bleus en août pour s’étalonner. L’Argentine puis le Sénégal s’étant désistés, c’est la Côte d’Ivoire qui servira de sparring-partner aux Bleus pour une première historique entre les deux pays. Bonne pioche ! Coachés par Henri Michel, les Eléphants emmenés par leur brillant trio d’attaque (Didier Drogba, Bonaventure Kalou, Aruna Dindane) sont considérés comme l’une des toutes meilleures nations africaines. En ce mercredi 17 août à Montpellier, la rencontre jouée à guichets fermés devant 31457 spectateurs et suivie par dix millions de téléspectateurs, s’annonce comme celle de la reconquête et du retour du Fils prodige du football français.

4-2-3-1 annonciateur de 2006

Les sympathiques pancartes ( "Lol, Zizou est de retour", "Zizou, on t’aime") font néanmoins peser une lourde pression sur les épaules de celui qui fête sa 94ème sélection. En l’absence du capitaine Vieira, blessé, Zinédine a hérité du brassard, assumant déjà son leadership avec autorité : "Je ne vole pas le brassard de capitaine. Patrick Vieira me le donne : je le prends."
Le système en 4-2-3-1 est un écrin qui l’installe au cœur du jeu, en numéro 10 axial, derrière la pointe, Thierry Henry. A l’Euro 2004, le 4-4-2 de Santini qui l’avait relégué dans le couloir gauche avait également contribué à son retrait des Bleus. Une hérésie ! A 33 ans, Zizou 1er n’a plus la moelle pour s’épuiser à animer les couloirs. Face aux Ivoiriens disposés en 4-4-2 losange, Malouda à gauche et Wiltord à droite s’y emploieront. Déclassé en 8, Dhorasoo forme la paire récupératrice avec Makélélé. Les deux renforcent une défense alignant Gallas, Boumsong, Thuram, Sagnol en partant de la gauche. Dans les buts, Greg Coupet profite, lui, de la suspension de Fabien Barthez.
https://i.eurosport.com/2022/03/23/3342885.jpg
Juste avant les hymnes, Zinédine réunit ses gars autour de lui et les harangue du geste et de la voix : tous l’écoutent sans mot dire. C’est gagné ! Les Bleus sont galvanisés : ils ont retrouvé leur chef, ça crève les yeux… Et ça part à 100 à l’heure ! Le ballon Rotero en horrible gris métallisé navigue haut dans le camp ivoirien sur les courses supersoniques de Henry et Malouda. A la 18ème, Drogba prévient les Français que ce match ne sera pas si amical en décochant une superbe volée aux 20 mètres en lucarne que repousse Coupet en extension. Mais sur un nouveau débordement et centre de Malouda, la reprise de ZZ qui frôle la transversale de Tizié rappelle que la France restera bien maîtresse chez elle.
La preuve à la 27ème, quand Gallas place une tête canon sur corner de Wiltord : 1-0 ! Bien en jambe, le fils de la Castellane a restructuré le circuit de balle tricolore. "Sa capacité à oxygéner le jeu et à rendre les autres meilleurs", dixit Jorge Valdano, fait à nouveau merveille. N’en déplaise à Henry qui lui reprochait lors de l’Euro portugais de "ralentir le jeu", c’est bien grâce au stratège madrilène que l’équipe de France retrouve déjà un semblant d’identité en ce 17 août…
Après la mi-temps, malgré une superbe tête de Drogba juste au-dessus à la 50ème, "Sa Majesté'" fait le break pour les locaux : 2-0 ! Onze ans après, jour pour jour, et un doublé contre la République Tchèque, pour sa première sélection à Bordeaux en 1994, Zinédine marque à nouveau le but d’une nouvelle ère. Même en baisse de régime à l’heure de jeu, il replace tout le monde, harangue, aimante le jeu en réclamant le ballon avec insistance, même marqué par deux Ivoiriens… A la 67ème, Thierry Henry bien lancé par Dhorasoo s’en va battre Tizié : et un ! Et deux ! Et trois-zéro ! La Mosson chavire.

Zinédine Zidane, Côte d'Ivoire, 2005

Crédit: AFP

Plus rien ne sera marqué et Thierry Gilardi, des étoiles plein les yeux et du miel plein la voix, rend l’antenne, rassuré comme l’est la France entière : "Et bien, c’est un joli retour, Monsieur Zidane, un an après. On a été ravi de vous retrouver avec le maillot bleu". "Monsieur Zidane" a fait un match plein, jouant jusqu’au bout, mais sans avoir encore offert une première passe décisive à Thierry Henry. Sa très bonne relation avec Sagnol, que le N°10 a naturellement cherché et trouvé, vient d’inclure le latéral munichois dans le clan zidanien qui comprend, outre ses lieutenants préférés Makélélé et Thuram, Vieira et Barthez. Dhorasso et Coupet feront bientôt les frais de cette prise de pouvoir qui squeeze aussi Domenech : Zinédine gardera toujours une froide distance avec Raymond, au point par la suite de ne jamais citer son nom en interview. Thierry Henry se soumettra aussi à l’autorité du Z…
"Avec des joueurs comme ça, l'effet prend tout de suite. On s'appuie sur eux, on s'écoute", témoignera William Gallas en confirmant l’allégeance du groupe France au trio Zidane-Makélélé-Thuram dès leur retour en bleu. Dans le rapport de force qu’il a instauré d’entrée à l’encontre de Domenech en tant que shadow trainer (ou coach-bis), Zinédine a pris date à la Mosson et il s’annonce en futur grand entraîneur... La victoire salvatrice à Dublin des Tricolores reboostés le 7 septembre (1-0) les qualifiera en leaders du groupe 4. Remis sur les rails par le clan Zidane ce 17 août 2005, le Train Bleu foncera jusqu’à Berlin. A la date d’un certain 9 juillet 2006…
Euro 2020
Mbappé reprend Le Graët : "Il considérait qu’il n'y avait pas eu de racisme après l'Euro"
19/06/2022 À 13:22
Coupe du monde
Zidane : "Bixente est le seul qui aurait pu me contenir"
19/06/2022 À 11:10