Vainqueur tardif de l’Albanie, l’Espagne assure l’essentiel et entame son année 2022 avec un succès. Dominatrice mais peu dangereuse, la Roja a prolongé son invincibilité face à l’Albanie (2-1) avec une huitième victoire en huit rencontres face aux Aigles, samedi, pour le compte d'un match amical sur la pelouse du RCDE Stadium de Barcelone.
Après un premier acte terne, Ferran Torres a débloqué la situation dans le dernier quart d'heure (75e), avant que Myrto Uzuni ne profite d’une sortie hasardeuse de David Raya pour égaliser (85e). Finalement, la réponse est venue des entrants : Jordi Alba à la passe et Dani Olmo à la finition d’un petit bijou (90e). Les Aigles ont longtemps résisté avant de flancher sur deux actions de classe.
Ligue des Nations
Sans CR7, le Portugal chute et laisse l'Espagne lui passer devant
12/06/2022 À 20:42

Pedri et Gavi ont régalé

Le pouvoir à la jeunesse et un néophyte dans les buts : voici les principaux enseignements du onze aligné ce samedi par Luis Enrique. L’entraîneur asturien a délégué la charge de plaque tournante du milieu à Rodri. Encadré d’une paire 100% barcelonaise Gavi - Pedri, le Mancunien a aimanté les ballons dans l’entrejeu (82% de possession à la pause), sans pour autant réussir à contourner le bloc équipe albanais.
Farouches au pressing, les partenaires d’Armando Broja ont posé quelques problèmes à la relance ibérique, obligée de laisser David Raya attendre les vagues adverses le cuir dans les pieds afin de casser des lignes. Hormis un festival de Ferran Torres (5e), pétillant sur son couloir droit, la Roja ne s’est pas créé de chaudes occasions avant la pause.
Une stérilité toujours de mise au retour des vestiaires, malgré deux tentatives de Rodri (47e, 48e), signe d’un élan plus offensif d’une Espagne qui a fortement penché à droite, sous l’impulsion d’un trio barcelonais en grande forme. Actif dans les duels, Gavi a souvent combiné avec Ferran Torres, suppléé de l’autre côté de la surface par un Pedri résolument avancé. Justement, quelques secondes seulement après une talonnade arrêtée du bout du crampon par Etrit Berisha (74e), le Barcelonais a libéré d’un subtil ballon piqué une enceinte de Cornella-El Prat à l’humeur festive (75e).

La clé est venue du banc

Inoffensifs en dépit de quelques situations intéressantes (43e, 57e), les hommes d’Edoardo Reja ont bien cru mettre un terme à sept défaites de rang face à la Roja, après l’égalisation presque inespérée de Myrto Uzuni, opportuniste devant la sortie ratée de celui qui fêtait sa première sous la tunique espagnole, David Raya (85e). Une égalisation née du premier tir tenté par l’équipe des Balkans. Auteur de son 13e but en seulement 23 sélections, Ferran Torres a ensuite vainement tenté de distordre le rideau albanais, terriblement dense.
Il a finalement fallu le concours d’un duo d'entrants. Des choix payants de Luis Enrique, qui avait déjà plus tôt lancé Yeremi Pino, passeur sur l’ouverture du score de Torres. Pas avare d’efforts, Jordi Alba, brassard sur le bras, a dévalé son couloir gauche avant de lever la tête. Trouvé à l’angle gauche de la surface, Dani Olmo s’est chargé de sceller une victoire logique bien que laborieuse d’un amour de frappe enroulée en pleine lucarne (90e). Troisième succès de rang pour les Ibères, à chaque fois sur la plus petite des marges. Prochaine destination : La Corogne, où la Roja croisera le fer avec l’Islande mardi prochain.

Ferran Torres célèbre son but contre l'Albanie

Crédit: Eurosport

Ligue des Nations
Sarabia offre un précieux succès à l'Espagne
09/06/2022 À 20:45
Ligue des Nations
Ronaldo se régale, l'Espagne miraculée
05/06/2022 À 20:42