Arsenal sous pression, mais Arsenal libéré. Grâce à leur star Alexis Sanchez, les Londoniens se sont imposés 3-0 contre la lanterne rouge Burnley après une première heure compliquée. D’un coup de tête, Alexis Sanchez (70e) a trompé Tom Heaton, avant que Chambers ne double la mise quelques instants plus tard sur corner. En toute fin de match, Alexis a marqué un second but, pour offrir une victoire 3-0 aux hommes d’Arsène Wenger. Sur sa pelouse, les Gunners ont récupéré une place dans la zone qualificative pour la Ligue des champions, et la garderont quel que soit le résultat des autres rencontres.
Arsenal connaît ce scénario par cœur. Il a déjà perdu des points bêtement à domicile la saison passée, dans des rencontres pourtant ultra-dominées. Ce fut encore le cas samedi avec 70% de possession et 31 tirs dont 12 cadrés. Sans oublier les actions importantes manquées. Cette fois, les Gunners ont trouvé le moyen de s'éviter une nouvelle frustration. Cet Arsenal 2014-2015 a profité de la présence, en attaque, de sa recrue star Alexis Sanchez.

La théorie du ketchup

Premier League
4 victoires en 5 matches : Arsenal confirme son embellie
HIER À 14:26
Le Chilien, titulaire, a attendu la 70e minute pour placer sa tête sur un bon centre de Chambers, alors que Burnley croyait à l'exploit de venir chercher un point sur la pelouse de l’Emirates Stadium. Deux minutes plus tard, le passeur est devenu buteur, sur corner, afin de confirmer une victoire qui a mis beaucoup de temps à se dessiner. En toute fin de match, c’est encore une fois Sanchez qui a alourdi le score (90e).
Cristiano Ronaldo, en 2010, parlait de la théorie du ketchup, lorsque les buts n’arrivaient plus à venir. Pour lui, il fallait attendre de marquer le premier. Les autres suivraient. Cette théorie a été appliquée par les joueurs d’Arsenal samedi. Une fois le score ouvert, les hommes d’Arsène Wenger ont enchaîné, ayant même des actions très chaudes sauvées par Tom Heaton sur Podolski en toute fin de match, contre une équipe qui a complètement lâché mentalement, et reste à la recherche de sa première victoire.
Cerise sur le gâteau : l’Emirates Stadium, une fois la victoire acquise, a vu l’un de ses chouchous, Théo Walcott, fouler la pelouse. L’international anglais n’avait pas joué une seule minute lors de l’année 2014. Une efficacité retrouvée, un Walcott enfin de retour : de bien bonnes nouvelles, avant de recevoir Anderlecht, mardi, en Ligue des champions.
Premier League
Liverpool croque Arsenal
20/11/2021 À 19:24
Premier League
Ramsdale, Smith Rowe, Gabriel... Ces joueurs qui ont sauvé la tête d'Arteta
19/11/2021 À 20:26