Getty Images

La "magie" des nouveaux droits TV : Leicester, 12e, a touché plus qu'après son titre l'an passé

La "magie" des nouveaux droits TV : Leicester, 12e, a touché plus qu'après son titre l'an passé
Par AFP

Le 02/06/2017 à 12:03Mis à jour Le 02/06/2017 à 12:20

PREMIER LEAGUE - Avec l'entrée en vigueur des nouveaux droits TV, effective depuis l'été dernier, Leicester a touché davantage avec sa 12e place qu'après avoir été sacré champion en 2016-17, selon les chiffres publiés vendredi par la Premier League. Chelsea a pour sa part reçu une prime record de 172 millions d'euros.

Ce sont des chiffres qui donnent le vertige. Même s'il étaient attendus. Avec l'entrée en vigueur depuis l'été dernier, de la nouvelle redistribution des droits TV, Chelsea a mis la main sur un pactole de 172 millions d'euros après son titre de champion d'Angleterre selon les informations publiés vendredi par la Premier League. Les "Blues" ont ainsi touché près de 70 millions d'euros de plus que ce qu'avait obtenu Leicester l'an dernier pour son titre surprise. Les inconnus Foxes avaient ainsi reçu "seulement" 106 millions d'euros en 2016. Un an plus tard, ils ont touché 133,5 millions d'euros en ne terminant qu'à la 12e place du championnat.

Sunderland, mieux que le Bayern, la Juve ou Monaco

Les droits TV constituent la majeure partie des primes redistribuées aux clubs de Premier League. Conséquence de leur explosion, la lanterne rouge 2017 Sunderland a reçu autant (106 millions d'euros) que le champion en 2016. Soit plus que le Bayern, la Juventus ou Monaco, pourtant sacrés champions respectivement en Allemagne, en Italie et en France ! Tottenham, le dauphin de Chelsea, s'est lui vu octroyer 166 millions d'euros après sa belle saison. Une somme toutefois légèrement inférieure à celles reçues par Manchester City (168,5) et Liverpool (167,5), qui suivent pourtant les Spurs au classement mais qui ont bénéficié d'une meilleure exposition médiatique.

0
0