Getty Images

City corrige Tottenham (4-1) et s'offre une 16e victoire de suite

Ce City est simplement injouable

Le 16/12/2017 à 20:26Mis à jour Le 17/12/2017 à 14:54

PREMIER LEAGUE - Inarrêtables Citizens. Les hommes de Pep Guardiola ont donné une leçon ce samedi à Tottenham dans leur antre de l'Etihad Stadium (4-1). Kevin De Bruyne, buteur et encore énorme, a été le grand artisan de ce seizième succès consécutif pour City. Au classement, les Citizens disposent provisoirement de 14 pionts d'avance sur Manchester United, qui joue dimanche.

Mauricio Pochettino n'avait jamais perdu face à Pep Guardiola en Premier League. Le technicien n'oubliera pas sa première défaite contre son homologue espagnol : une leçon de football remportée par les Citizens (4-1) face à des Spurs pourtant hyper combatifs, souvent à la limite. Brillant sur tous les plans, City a étouffé son adversaire pour se donner une avance provisoire de 14 points en tête du championnat avant le déplacement de Manchester United à Birmingham dimanche sur la pelouse de West Bromwich Albion.

Avec City, les matches n'offrent pas de temps morts. Alors forcément Hugo Lloris n'a jamais eu le temps de souffler. Après deux relances au pied sous pression, il n'a rien pu faire pour stopper la tête smashée par Ilkay Gündogan (1-0, 14e) sur un corner de Leroy Sané. En revanche, le gardien des Bleus a longtemps retardé le break : d'abord en repoussant le tir croisé de Sergio "Kün" Agüero (24e) ou en plongeant dans les pieds de Leroy Sané auteur d'un contrôle trop long (33e). Plus tard, son arrêt de la main gauche sur une frappe puissante de Raheem Sterling (67e) a encore plus marqué les esprits.

Guardiola proche de battre son record

Privé de ballon, Tottenham ne risquait pas de son côté d'inquiéter Ederson, le portier de City. Rien à signaler avant la 55e minute. Le moment choisi par Harry Kane pour provoquer la première parade du portier brésilien avec une frappe soudaine. L'attaquant des Spurs aurait pu ne jamais armer ce tir. Quelques secondes auparavant, sa semelle appuyée sur la jambe de Raheem Sterling aurait pu lui valoir une sanction plus sévère qu'un carton jaune. Idem pour Dele Alli, impliqué dans une intervention du même acabit sur la jambe de Kevin De Bruyne (68e).

Préservés par l'arbitre, les joueurs de Pochettino l'ont moins été par les Citizens dans les vingt dernières minutes. De Bruyne a vite montré que sa cheville allait bien d'un missile à peine effleuré par Lloris (2-0, 70e). L'action a failli se répéter mais Jan Verthongen a taclé son compatriote dans la surface. Seulement, Raheem Sterling déjà très maladroit, n'a pas su rattraper le penalty frappé sur le poteau par Gabriel Jesus (75e).

L'attaquant anglais s'est rattrapé avec un doublé qui a effacé sa maladresse (80e et 90e). Sûrement moins lucide face aux vagues incessantes, Lloris lui a d'ailleurs offert le dernier en passant au travers. Christian Eriksen a sauvé l'honneur au bout du temps additionnel d'une frappe à l'entrée de la surface (4-1, 90e+3). Pep Guardiola est désormais à trois succès de son record de victoires consécutives établi avec le Bayern Munich (saison 2013-2014). Son City est une véritable machine de guerre.

Kevin De Bruyne buteur pour Manchester City contre Tottenham en Premier League le 16 décembre 2017

Kevin De Bruyne buteur pour Manchester City contre Tottenham en Premier League le 16 décembre 2017Getty Images

0
0