Getty Images

Plus riche que jamais, la Premier League a généré 7,4 milliards d'euros en 2016-2017

La Premier League a généré 7,4 milliards d'euros en 2016-2017
Par AFP

Le 07/06/2018 à 07:50

PREMIER LEAGUE - Le cabinet de conseil Deloitte a salué jeudi les résultats financiers "les plus impressionnants jamais observés" en Premier League. Le championnat anglais a généré 7,4 milliards d'euros en 2016-2017, soit la moitié de l'argent produit par les cinq grands championnats (Angleterre, Espagne, Italie, Allemagne, France).

La Premier League se porte à merveille, merci pour elle. Le championnat anglais a produit, sur la saison passée, les résultats "les plus impressionnants jamais observés", a relevé jeudi le cabinet de conseil Deloitte, laissant entrevoir une ère de stabilité financière. Ce constat, précisent les analystes, doit s'apprécier dans le contexte d'un marché européen qui tutoie les sommets, estimé à 25,5 milliards d'euros. Il est largement porté par le "big five", surnom des cinq grands championnats européens (Angleterre, Espagne, Allemagne, France, Italie), qui a généré 14,7 milliards d'euros sur la saison 2016/17, soit 9% de plus que la saison précédente.

Une "croissance régulière" à prévoir en Europe

Dans la galaxie très rentable du foot européen, l'Angleterre tire largement son épingle du jeu. La Premier League (7,4 milliards) pèse 86% plus lourd que la Liga. Symbole de cette solidité, cela fait désormais plus de cinq ans qu'aucun des clubs anglais n'a déposé le bilan. Selon Deloitte, les mirobolants contrats de diffusions signés en Angleterre comme en France ont eu un impact décisif. "La situation financière du football européen semble plus saine qu'elle ne l'a été depuis un long moment, ce qui reflète la popularité mondiale de ce sport, le professionnalisme des principaux clubs et la force de la réglementation", a commenté Tim Bridge, directeur du département sport business du cabinet.

"Si la Premier League est clairement le leader du marché, nous nous attendons à observer une croissance régulière et un intérêt pour tous les championnats en Europe dans les années à venir", a-t-il ajouté. Son collègue Dan Jones résume : "Les résultats financiers de l'exercice 2016/17 sont les plus impressionnants jamais observés. Juste une décennie plus tôt, 60% des clubs de Premier League connaissaient des pertes d'exploitation. Aujourd'hui, tous les clubs sont rentables."

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0