Getty Images

En Premier League, on ne veut pas (encore) croire à un tournant

En Premier League, on ne veut pas (encore) croire à un tournant

Le 26/12/2018 à 22:17Mis à jour Le 26/12/2018 à 23:29

PREMIER LEAGUE - Le traditionnel Boxing Day n'a pas franchement offert de statu quo dans la course au titre mercredi. Manchester City qui perd, Liverpool qui s'impose et voici les Reds sept points devant les Skyblues et six devant les Spurs de Tottenham. Pour autant, ni Guardiola ni Klopp ne veulent parler de tournant.

"Cela ne signifie rien." Après la spectaculaire victoire de son Liverpool devant Newcastle mercredi (4-0, 19e j.), Jürgen Klopp a tout de suite voulu tempérer les ardeurs des observateurs. Malgré huit victoires de suite, malgré un total de 23 buts marqués pour 2 encaissés pendant cette période, malgré une avance de six points sur Tottenham et sept sur Manchester City à l'issue de la phase aller, l'entraîneur des Reds est convaincu que tout reste à faire.

"Six points, sept points, qu'est-ce c'est ? Ce n'est rien, a lâché l'ancien coach de Dortmund dans des propos relayés par Sky Sports. Nous devons rejouer tous nos adversaires encore et la deuxième partie de saison démarre dans trois jours contre Arsenal (sourire)." Ne comptez pas sur l'homme aux deux finales de coupe d'Europe perdues avec Liverpool pour crier victoire à mi-chemin. "C'est une saison longue et difficile", dit-il, s'autorisant tout juste cette remarque : "Pour l'instant, elle est bonne pour nous."

Vidéo - Klopp : "La clameur du public ? Je pensais que c'était pour nous"

00:47
" On doit accepter où nous sommes "

On ne saurait donner tort à Klopp concernant cette dernière phrase ou la vigilance qui l'accompagne. Comme le technicien allemand le rappelle, Arsenal arrive dans trois jours à Anfield et un déplacement à Manchester est prévu quatre jours plus tard pour retrouver City. Malgré l'invincibilité actuelle des Liverpuldiens, les imaginer chuter face aux Gunners et/ou aux Skyblues n'a rien du scénario de science-fiction. C'est une possibilité réelle au sein de cette Premier League si exigeante. Et c'est peut-être là-dessus que Pep Guardiola et les Citizens peuvent encore compter.

Dans une atmosphère bien différente de celle qui règne à Liverpool mais avec un regard sur l'avenir identique à celui de Klopp, Guardiola n'a donc pas voulu dire adieu au titre. "Nous pouvons encore être champions bien sûr", a-t-il affirmé après le match, reconnaissant toutefois l'écart qui existe avec la concurrence. "Les autres équipes carburent, et la réalité, c'est qu'elles sont meilleures que nous en ce moment", confie l'ex-Barcelonais. "On doit accepter où nous sommes et améliorer la situation." Et ne pas regarder le match qui arrive contre les Reds dans neuf jours, insiste le technicien catalan.

Vidéo - Guardiola : "On se bat pour être champions"

00:53
" City et Liverpool sont les vrais favoris"

"Le football est fascinant et imprévisible pour de nombreuses raisons et on se doit de rester humbles", affirme encore l'entraîneur mancunien alors que sa troupe doit justement se déplacer sur le terrain de Southampton samedi. Après les deux défaites inattendues contre Crystal Palace (2-3) et Leicester (2-1) ces derniers jours, City n'a pas vraiment de raison de s'imaginer vainqueur avant l'heure contre les Saints. "Les gens disent souvent que la saison passée fut simple pour nous mais je sais à quel point ce fut difficile", persiste Guardiola, qui n'avait rien pu faire face à cette réalité lors de sa première saison et qui semble encore devoir s'y résoudre pour sa troisième, malgré un statut d'archi-favori il y a cinq mois.

Bien sûr, l'exercice médiatique s’apparente par moments à un petit jeu de dupes et Mauricio Pochettino n'est pas en reste dans ce domaine. Vainqueur 6-2 d'Everton ce weekend et 5-0 de Bournemouth ce mercredi, Tottenham est désormais le dauphin de Liverpool, un point devant les Skyblues de Manchester City. "C'est une chose d'être un point devant eux, mais City est le champion en titre et Liverpool est fantastique actuellement", a voulu relativiser le technicien argentin dans des propos rapportés par la BBC. "Nous sommes en très bonne position, mais Manchester City et Liverpool sont les vrais favoris. Nous avons encore beaucoup de travail à fournir." A l'issue de la phase aller, il demeure une grande prudence chez tous les candidats au titre. Il n'est pas dit, toutefois, que ce discours perdure à l'issue du Boxing Day...

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0