Getty Images

Premier League - Arsenal : en 2019, Lacazette doit devenir indispensable

En 2019, Lacazette doit devenir indispensable

Le 01/01/2019 à 13:58

PREMIER LEAGUE - Crise de buts, temps de jeu réduit, humeur défaillante, Alexandre Lacazette a vécu un dernier mois très compliqué en 2018. La nouvelle année qui s'annonce et la venue de Fulham à l'Emirates prévue ce mardi (16 heures) arrivent à un moment idéal pour ouvrir un nouveau chapitre avec Arsenal.

Ce devait être l'un des attraits du choc de samedi. L'armada rouge de Liverpool d'un côté, le duo complice Pierre-Emerick Aubameyang - Alexandre Lacazette de l'autre. Finalement, seule la première promesse a été tenue. Ecrasés 5-1 par les Reds de Jürgen Klopp, les Gunners n'ont jamais pu profiter de leurs deux buteurs. La raison ? Le choix tactique d'Unai Emery de laisser le Français sur le banc pendant quasiment tout le match, le technicien basque le faisant entrer pour seulement vingt minutes, à 5-1, à la place du Gabonais.

Alexandre Lacazette avait probablement à cœur de vivre ce moment fort à Anfield Road dès son coup d'envoi, lui dont le but inscrit in extremis à l'aller avait enlevé deux points à l'actuel leader (1-1). Il a finalement dû se résoudre, comme contre Manchester United (2-2), comme contre Tottenham (4-2), comme contre Southampton (3-2) ces dernières semaines, à rejoindre le banc des remplaçants. Si l'on ajoute à cela un autre choc non démarré face aux Spurs en Coupe (0-2), une tendance se dégage : "Laca" n'est plus choisi lorsqu'il faut rivaliser avec les meilleures équipes du Royaume.

Alexandre Lacazette sur le banc des remplaçants d'Arsenal.

Alexandre Lacazette sur le banc des remplaçants d'Arsenal.Getty Images

" Je ne pense pas qu'il soit puni"

Ce choix en dit long sur les attentes actuellement placées dans l'ancien Lyonnais et il s'ajoute en prime à une autre décision marquante : celle de lui faire quitter le terrain lors de ses trois seules titularisations du mois en Premier League (Huddersfield, Burnley, Brighton). Une stratégie forte d'Emery qui a d'ailleurs provoqué l'ire de Lacazette au moment de retrouver le banc lors des deux derniers matches cités.

Si l'ex-entraîneur du PSG a minimisé l'incident, d'un malicieux "j'aime qu'un buteur qui ne marque pas soit en colère", on ne peut pas dire qu'il ménage l'ego de son attaquant. C'est simple, depuis un mois et demi, le buteur tricolore n'a pas eu l'occasion de disputer un seul match de championnat dans son intégralité. Son compteur après 20 épisodes de Premier League affiche péniblement 6 buts et il est totalement bloqué depuis six journées. La crainte de revivre la disette de l'an passé à pareille époque (0 but en 8 matches) resurgit, forcément.

La façon dont Emery utilise ses forces vives et notamment Lacazette interroge en tout cas de l'autre côté de la Manche, Ian Wright en tête. "Je ne pense pas qu'il soit puni, avance l'ancienne idole du club dans Metro, laquelle estime toutefois que "ne pas commencer ou ne pas finir les matches doit être vraiment frustrant" pour le Gunner. "Je ne sais pas trop ce qu'il se passe, le manager sait mieux que moi et je vais continuer de le soutenir", a poursuivi Wright.

Alexandre Lacazette, l'avant-centre des Gunners.

Alexandre Lacazette, l'avant-centre des Gunners. Getty Images

Objectif Chelsea

Il faut dire qu'Unai Emery n'agit pas forcément différemment avec Lacazette qu'Arsène Wenger avant lui. La saison passée, déjà, le nouveau joueur d'Arsenal n'avait pas un statut à part et il était régulièrement remplacé par l'Alsacien. Son temps de présence sur le terrain avoisinait les 69 minutes par match quand il est aujourd'hui de 64 minutes. A titre de comparaison, Lacazette était resté sur le terrain en moyenne 80 et 87 minutes par match lors de ses deux dernières saisons à Lyon. Après un an et demi passé dans la capitale anglaise, son statut de joueur indispensable reste à acquérir.

A court terme, retrouver une place dans le onze pour les gros matches semble même être devenu l'objectif prioritaire. Cela tombe bien, la venue du voisin londonien Chelsea est prévue dans 19 jours et, d'ici là, Alexandre Lacazette aura potentiellement trois matches pour convaincre de sa fiabilité : Fulham et West Ham en championnat, Blackpool en FA Cup. Le Français sera probablement titulaire face aux Cottagers mardi et il se souviendra peut-être de son doublé inscrit à l'aller lors du carton 5-1 des siens.

Fulham possède d'ailleurs la pire défense du championnat (43 buts encaissés en 20 journées) et apparaît comme le club idéal pour se relancer. A Lacazette d'en profiter pour entamer sa mue et cette mission de longue haleine qui ressemble à la plus difficile de sa carrière.

Lacazette (à d.), célèbre son dernier but inscrit en Premier League, contre Tottenham, le 2 décembre 2018.

Lacazette (à d.), célèbre son dernier but inscrit en Premier League, contre Tottenham, le 2 décembre 2018.Getty Images

0
0