Eurosport

Premier League : Manchester United et Arsenal dos à dos (2-2)

Entre Red Devils et Gunners, un show sans vainqueur

Le 05/12/2018 à 23:03Mis à jour Le 06/12/2018 à 20:04

PREMIER LEAGUE - Manchester United et Arsenal se sont séparés sur un score de parité mercredi à Old Trafford (2-2) dans le choc de la 16e journée, au terme d'un match spectaculaire où Anthony Martial et Alexandre Lacazette ont trouvé les filets. Les Gunners, parfois en difficulté, ont su résister aux Red Devils pour porter leur invincibilité à vingt matches toutes compétitions confondues.

Au terme d'un match riche en émotions, Manchester United et Arsenal n'ont pas réussi à se départager ce mercredi (2-2) à Old Trafford pour le compte de la 15e journée. En grande forme actuellement, les Gunners ont peiné face à une équipe mancunienne solide défensivement et entreprenante.

Si Manchester United n'a sûrement pas réglé tous ses maux, les joueurs de José Mourinho ont largement tenu la dragée haute au cinquième du championnat durant toute la partie. Les Gunners ont tout de même su conserver leur impressionnante invincibilité. Arsenal n'a plus connu la moindre défaite depuis 20 matches toutes compétitions confondues.

Manchester United a peut-être présenté son visage le plus séduisant face aux Gunners ce mercredi soir. Mal en point avant la rencontre, les joueurs de José Mourinho ont prouvé qu'ils avaient du caractère. Les Red Devils ne se sont pas contentés de défendre, mais ont très souvent contrôlé les débats. La défense d'Arsenal s'est fait peur plus d'une fois, devant des offensives mancuniennes rondement menées.

C'est donc sans complexe que Manchester United a abordé cette rencontre. Menés à deux reprises sur des buts de Mustafi, suite à une grosse boulette de De Gea, et de Rojo contre-son-camp, les Red Devils sont revenus en puisant dans leurs ressources et grâce à des réalisations Anthony Martial (31e) et Jesse Lingard (69e).

Mourinho a failli réussir son coup, Martial performe

Très critiqué depuis le début de saison, José Mourinho a plutôt été à son avantage face aux Gunners. Le technicien Portugais a surpris tout son monde en effectuant des choix pour le moins osés. Ainsi Paul Pogba et Romelu Lukaku ont débuté la rencontre sur le banc de touche. Disposés dans un système en 3-4-3, Manchester a su faire déjouer Arsenal. Habitués à avoir le contrôle du jeu face à a ses adversaires, Arsenal a été par moment dépassé par le pressing et l'intensité mise par les Mancuniens.

Anthony Martial

Anthony MartialGetty Images

Au milieu de terrain, il n'y a pas vraiment eu de débat. Les hommes de José Mourinho ont mis beaucoup plus d'impact que leurs adversaires du soir. Si les joueurs d'Unai Emery ont imposé leur jeu par séquence, Manchester a su faire preuve de calme. Dans le second acte, les Mancuniens ont toutefois failli retomber dans leurs travers en laissant beaucoup d'espace dans leur dos. Les Gunners ont profité une première fois des errements défensives des hommes de José Mourinho, à l'image d'un Marcus Rojo, peu inspiré, buteur contre son camp (68e). Avantage de courte durée, Lingard égalisant une minute plus tard.

Pierre-Emerick Aubameyang a même failli alourdir l'addition quelques instants plus tard, ce dernier n'est pas passé loin d'inscrire le but de la victoire sur une frappe lourde (82e), avant que David de Gea ne s'interpose. Arsenal s'est ainsi remis dans le sens de la marche dans les derniers instants de la rencontre en profitant des largesses défensives habituelles de son adversaire du soir. Malmené par le jeu en contre des Gunners, la défense de Manchester United a été rudement éprouvée, mais n'a pas flanché dans les derniers instants de la rencontre.

Si Manchester a rendu une belle copie, il le doit en grande partie à son meilleur buteur. Anthony Martial a encore une fois fait parler la poudre. L'attaquant français a trouvé le chemin des filets pour la septième fois cette saison. La plupart des offensives mancuniennes sont à mettre à son crédit. Le Français a toutefois dû écourter sa belle prestation, la faute à une blessure musculaire (63e). Une sortie sous les ovations du public d'Old Trafford, sous le charme du jeune Français.

0
0