Getty Images

Pogba, plus une promesse qu'un adieu

Pogba, plus une promesse qu'un adieu

Le 11/08/2019 à 21:10Mis à jour Le 11/08/2019 à 22:44

PREMIER LEAGUE - Double passeur décisif après des actions de classe, dimanche, face à Chelsea (4-0), Paul Pogba a clairement été l’homme à tout faire de Manchester United. Il savait que son mach serait scruté après un mercato où il aura été très exposé. Le Français a répondu présent. De très bon augure pour une séduisante équipe mancunienne.

Les lumières ne sont pas braquées sur lui, trop occupées à mettre en valeur Harry Maguire, élu homme du match ce dimanche pour sa première mancunienne réussie (4-0). Alors, Paul Pogba a traîné pour quitter la pelouse du Théâtre des Rêves.

Il s’est offert un petit tour de terrain, pour saluer les fans mancuniens avant de donner son maillot à un jeune en tribune. Une image en complet décalage avec sa dernière sortie mancunienne en Premier League, face à Cardiff, achevée sur des insultes et le sentiment que quelque chose s’était cassé.

Montée en gamme

Trois mois plus tard, tout était oublié. Surtout après un tel récital. L’homme du match officieux de la démonstration mancunienne, c’est bien lui. D’abord discret, voire trop détaché de l’enjeu, Pogba est monté en gamme tout au long du match. Pour finalement terminer à un niveau exceptionnel. Les recrues Maguire, Aaron Wan-Bissaka ou Daniel James se sont illustrées dans la symphonie. Mais c’était bien Pogba à la baguette.

" Sur le quatrième, je voulais qu'il aille au bout"

Et que dire de sa course de 80 mètres achevée par une temporisation parfaite et une passe délicieuse dans le timing pour le jeune James (4-0, 81e) ? Quand il évolue dans ces sphères-là, Pogba n’a pas d’équivalent avec sa puissance physique hors-pair et sa technique en mouvement exceptionnelle. Et, de loin, Zinédine Zidane a sans doute dû maudire ses dirigeants de ne pas avoir bouclé le dossier cet été.

"C'est un bon gars et un grand professionnel, a d’ailleurs commenté un Ole Gunnar Solskjaer aux anges après coup lorsqu’il a été interrogé sur le mercato de son milieu. Il adore jouer au football. C'est un champion du monde. Il est confiant et veut le ballon tout le temps. Sa passe est fantastique sur le troisième but. Sur le quatrième, je voulais qu'il aille au bout". Comme beaucoup à en croire la clameur d’Old Trafford sur la percée du Français.

Finalement, Pogba démarre la saison comme il l’avait fini : en pleine bourre. C’est simple, depuis l’arrivée d’Ole Gunnar Solskjær sur le banc mancunien, le Français a été impliqué sur 18 buts. Sur la même période, seul Sergio Agüero fait mieux. Tout est dit.

En somme, Pogba a rassuré. Sur son niveau, déjà. Sur son investissement dans le projet mancunien aussi, tant la possibilité de le voir rejoindre Madrid s’amenuise d’heures en heures. Au micro de RMC, il a lui admis que les choses n’étaient plus tout à fait les mêmes, tout en laissant planer le doute : "Le futur ? Il y a eu des paroles. L’avenir nous le dira. On reste toujours sur ce point d’interrogation. Je suis à Manchester. Je prends du plaisir avec mes coéquipiers et je me donnerai toujours à fond sur les terrains". Si c'est comme ce dimanche, ça promet.

Paul Pogba et Mike Phelan

Paul Pogba et Mike PhelanGetty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0