Pourquoi ce mariage

Vous vous souvenez avec émotion du Barça de Guardiola ? Vous n’êtes pas les seuls. Si certains rêvent de revoir le Catalan sur le banc blaugrana, il existe une autre possibilité de retrouver le duo Guardiola - Messi en action : imaginer "la Pulga" à Manchester City.

Liga
"C’est difficile de jouer avec Messi" : et si c’était vrai ?
08/05/2020 À 21:55

Au fond, les possibilités réelles sont limitées mais entre l’envie d’un nouveau challenge pour le sextuple Ballon d’Or, la possibilité d’un salaire XXL, l’attrait de la Premier League et une totale liberté donnée au duo pour redémarrer un Manchester City quelque peu rabougri, les arguments ne manquent pas.

A City, Messi pourrait retrouver un ADN de jeu qu’il a déjà parfaitement assimilé, avec des variantes significatives cependant. Mais également quelques joueurs avec qui le mariage technique semble alléchant : De Bruyne, Aguëro, Sterling, Bernardo Silva ou Riyad Mahrez.

Pep Guardiola et Lionel Messi

Crédit: Getty Images

Les schémas possibles

  • Le 4-3-3 avec Messi en faux neuf

C’est l’évidence même. En replaçant Messi dans l'axe, Guardiola lui donnerait toutes les clés du camion citizen. Plus proche du but et donc plus dangereuse, la Pulga aurait aussi tout le loisir de lancer les fusées Sterling et Mahrez dans le dos d’une défense qu’il s’amuserait à perturber par ses dézonages et son positionnement entre les lignes. Mais donner le rôle de faux neuf à Messi reviendrait à sacrifier Sergio Aguëro, seul réel joueur de surface. Trop crève-coeur pour être réellement envisagé.

  • Le 4-3-3 avec Messi relayeur

Attention les yeux ! Toujours dans l’axe mais un peu plus éloigné du but, Messi pourrait prendre les habits du "playmaker" si cher aux Anglais en le plaçant au cœur du réacteur citizen. L’Argentin remplacerait alors David Silva et serait chargé d’alimenter en ballons le trident Sterling-Agüero-Mahrez (ou Bernardo Silva). Alléchant… mais tellement déséquilibré. Avec son jeu tout en accélérations et en… marche de récupération, Messi ne semble pas être le client idéal pour être box-to-box en Angleterre. Entre son volume de courses, son impact physique limité et un désintérêt relatif pour le repli défensif, difficile de l’imaginer en troisième relayeur, surtout quand son autre compère s’appelle De Bruyne.

Le schéma retenu : le 4-3-3 avec Messi ailier droit

Fantasmes Tactiques - Une compo possible de Manchester City avec Lionel Messi

Crédit: Eurosport

  • Les points forts

Tout le monde se souvient de Messi en faux neuf pour les besoins de certains matches. Mais la position naturelle du génie argentin n’a pas changé : ailier droit pour mieux repiquer dans l’axe. Sa capacité à combiner avec Dani Alves avait permis à ce dernier de devenir le meilleur latéral de sa génération. "Il faut aussi voir la force que Guardiola pourrait dégager de son côté droit avec Messi, nous explique Jean-Marc Furlan qui n’a pas hésité une seconde au moment de placer l’Argentin sur le terrain. Quand tu es le latéral opposé à Messi, même s’il y a de l’espace pour monter, tu vas t’inquiéter de monter même si c’est ton jeu naturel. Quand tu vois l’influence qu’il peut avoir dans un couloir qu’il va pourtant avoir tendance à abandonner…"

L’autre point fort : l’associer à Sterling, qui raffole de la profondeur, mais aussi à son ami Agüero qui n’est pas le plus maladroit des avant-centres. Entre les trois, une alchimie réelle approvisionnée par un Kevin de Bruyne qui pourrait aussi compléter un quatuor offensif terrifiant. D’autant qu’au niveau de l’habitude, les trois Citizens actuels ne seraient pas perdus : depuis plusieurs saisons, c’est souvent Riyad Mahrez ou Bernardo Silva, autres ailiers gauchers placés à droite, qui font figure de titulaire au poste.

Messi et Aguero en sélection argentine

Crédit: Getty Images

  • Les limites

Elles sont réelles. La première est évidente : Messi ne remplira pas la fonction de débordement habituelle de l’ailier type. De sa relation avec son latéral, et du talent offensif de celui-ci, dépendent le rendement offensif de tout le côté droit de Guardiola. S’il peut éliminer n’importe qui en un contre un, l’Argentin n’est pas un fanatique de la profondeur réclamée par l’animation du Catalan.

L’autre limite est plus physique. Si la Ligue des champions lui a permis de marquer contre les tous les clubs anglais qu’il a rencontrés, la Premier League reste un championnat à la dimension athlétique bien plus exigeante qu’ailleurs. "C’est vrai que l’intensité de la Premier League peut poser problème, craint d’ailleurs Furlan. C’est le championnat le plus dense au monde". Surtout pour un ailier dont la fonction est aussi d’assister son latéral sur certains replis défensifs, dont n’est pas friand l’Argentin.

Le bilan

Alléchant mais sans doute trop perturbant. Pour lui d’abord. "Il y a le risque du déracinement pour lui, surtout pour quelqu’un de son tempérament, avec un style de football très différent, avance l’entraîneur de l’AJA. Comment un joueur qui est dans la trentaine, qui a toujours vécu et joué au même endroit, qui est dans sa maison peut-il s’adapter à un autre football, à une autre culture ? Même en tant que génie, ça peut être dommageable".

Pour City et Guardiola ensuite qui devraient repenser leur schéma de jeu en fonction d’un Messi dont l’incorporation n’a rien d’évidente en dehors du Barça. Alors, pour le bien du football, laissons-le là où il s’exprime le mieux : sur le terrain du Camp Nou !

Guardiola veut voir Messi ''finir au Barça''

Premier League
Arteta furieux contre Pépé : "C'est inacceptable"
22/11/2020 À 20:12
Premier League
Ray Clemence, gardien légendaire du Liverpool des années 1970-80, est décédé
15/11/2020 À 17:13