Dominer n’est pas gagner. Et Liverpool en a fait l’expérience ce dimanche soir dans le derby de la Mersey. Face à leur voisin d’Everton, les Reds n’ont pu faire mieux qu’un terne match nul (0-0). Dans ce match de reprise pour les deux équipes, les joueurs de Jürgen Klopp ont eu une large possession de balle (70%). Mais Firmino, Mané et consorts manquaient clairement de rythme. Déjà en difficulté avant l’arrêt du championnat avec trois défaites en quatre rencontres toutes compétitions confondues, Liverpool ne s’est pas rassuré.

Premier League
Une bourde, Lampard ne le défend plus et Mendy arrive : Kepa est vraiment dans de sales draps
HIER À 18:45

Et, en toute fin de match, Everton a bien failli réaliser le coup parfait. À la 80ème minute, une talonnade de Dominic Calvert-Lewin met Alisson à contribution. Sur la parade du Brésilien, Tom Davies reprend d’une puissante frappe du droit qui vient s’écraser sur le poteau. Puis Richarlison a oublié Iwobi plein axe préférant une frappe en angle fermé qu’Alisson a repoussé (82e). Le moment des Toffees venait de passer. Mais celui de Liverpool n’est jamais réellement arrivé. En première période, seuls Minamino (9e) et Firmino (34e) ont amené un peu de danger devant le but de Pickford sans parvenir à cadrer leurs tentatives.

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(1424x441:1426x439)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/06/21/2836936.jpg

Sacré le 2 juillet ?

Si un derby se gagne, Liverpool a en tout cas appris à ne pas les perdre. La dernière victoire d’Everton remonte ainsi à 2010. Si les Reds s’imposent régulièrement à Anfield, Goodison Park est l’antre des matches nuls. Les trois dernières rencontres disputées dans le stade d’Everton se sont soldées sur le score de 0-0. Déjà privé d’Andrew Robertson, blessé, les Reds ont perdu deux nouveaux joueurs. À commencer par le remplaçant de Robertson au poste de latéral gauche, James Milner, touché aux ischios-jambiers. Et Joël Matip a également quitté ses partenaires prématurément pour une douleur au pied.

Ce match nul ne remet bien évidemment pas la quête du titre de Liverpool, tout du moins pas encore, mais il la retarde. En cas de victoire face à Burnley ce lundi, Manchester City reviendrait à vingt longueurs du leader du championnat avec huit journées encore à disputer. Les coéquipiers de Jordan Henderson pourraient donc être sacrés le 2 juillet au terme d’un match contre … Manchester City.

Premier League
Mané a brillé, Chelsea a tout raté
HIER À 17:23
Premier League
Liverpool, pourquoi douter ?
19/09/2020 À 22:30