Après trois mois d'interruption à cause de la pandémie de coronavirus, les joueurs de Liverpool vont pouvoir retrouver les terrains. Avec un objectif en tête : remporter le titre de champion d'Angleterre qui leur tend les bras (ndlr : les Reds ont 25 points d'avance sur le deuxième Manchester City). Les hommes de Jürgen Klopp peuvent même espérer être sacrés, pour la première fois depuis 1990, dans leur antre d'Anfield, sans spectateurs.
En effet, les Reds pourront bien jouer la fin du championnat à domicile, car les instances en charge de la sécurité dans les stades avaient envisagé que les rencontres soient disputées sur terrain neutre pour éviter tout rassemblement de supporters autour de l'enceinte. Mais la réception de Crystal Palace dans le cadre de la 31e journée, programmée le 24 juin, n'est pas assortie d'un astérisque indiquant les matches dont le lieu reste à déterminer, d'après le communiqué de la Premier League.
Premier League
Tottenham en pince pour Maignan, Lloris vers MU : chassé-croisé en vue chez les gardiens français ?
23/03/2021 À 07:14
Le derby de Liverpool, prévu trois jours plus tôt contre Everton, le 21, figure en revanche parmi les rencontres encore en balance. Il pourrait ne pas se disputer à Goodison Park, distant de quelques centaines de mètres d'Anfield. Ce match de la 30e journée, qui marquera leur retour à la compétition, pourrait déjà couronner les Reds. Une décision finale sur le lieu où se déroulera le derby doit être prise lundi prochain.

"Championne du monde de l'arrêt", "suicide français" : L'Europe n'a pas compris la Ligue 1

Le LFC a toutefois assuré dans un communiqué être "déjà engagé avec le conseil municipal de Liverpool, la police du Merseyside, Spirit of Shankly (l'un des principaux groupes de supporters), le club d'Everton et Blue Union (groupe de supporters d'Everton) dans des discussions positives. Nous nous sommes tous engagés à travailler ensemble pour redémarrer la saison en toute sécurité", assure le club.
Le sommet entre Manchester City et Liverpool, le 2 juillet, même s'il risque de ne plus avoir d'enjeu pour le titre, fait également partie des matches qui pourraient être dépaysés. Les derbys de Londres entre Tottenham et West Ham, le 23 juin, puis entre West Ham et Chelsea le 1er juillet, ont reçu l'aval de la police métropolitaine de Londres pour se dérouler dans le stade prévu. Le maire de la capitale anglaise, Sadiq Kahn, avait pourtant fait part de ses réserves à ce sujet.
Premier League
De 3-0 à 3-3 : sacré come-back pour Arsenal et Lacazette
21/03/2021 À 16:53
Premier League
Les miracles n'existent pas : changer d'entraineur pour se sauver reste la pire des idées
16/03/2021 À 18:33