La question de leur été

Y aura-t-il un nouveau feuilleton Pogba ? Cette hypothèse paraissait tenir la corde au printemps. Déjà parce que le milieu français semblait désireux de quitter le club. Aussi parce que les dirigeants mancuniens avaient probablement intérêt à le vendre cet été pour ne pas risquer de le voir partir sans indemnité de transfert au terme de son contrat l'été prochain. Enfin parce qu'il y avait des prétendants. En particulier le Real Madrid, où Zinedine Zidane n'a jamais caché sa volonté de l'attirer dans la capitale espagnole, et la Juventus Turin, qui a toujours rêvé d'un retour de "Pogboom" dans le Piémont.

Premier League
United a un plan pour le transfert de Sancho
03/08/2020 À 12:13

Mais cette tendance a changé. Pogba se verrait non seulement rester dans un club qui a repris des couleurs après le "restart", mais il envisagerait aussi d'y sceller son avenir en prolongeant son contrat. C'est aussi la volonté de son entraîneur, Ole Gunnar Solskjaer, qui a toujours manifesté une grande confiance sur la capacité des Red Devils à conserver la star tricolore. Ce ne sera pas simple de trouver un terrain d'entente avec le milieu français pour qu'il signe un nouveau bail. Son agent, Mino Raiola, verrait un transfert d'un meilleur œil. Mais si les dirigeants mancuniens parvenaient à le convaincre de prolonger, ce serait un message très fort sur les ambitions du club pour la saison à venir.

Ce que la crise du Covid-19 a changé

Beaucoup de choses. Et surtout en bien, notamment dans le dossier Pogba. La qualification de Manchester United pour la Ligue des champions était une condition essentielle pour se donner une chance de garder le Français, qui a trouvé en Bruno Fernandes un très bon relai technique pour briller dans l'entrejeu mancunien. Aussi, la crise économique limite considérablement le pouvoir de Real et de la Juve d'investir massivement sur le marché des transferts. Ces deux clubs n'ont vraisemblablement pas les moyens d'aller chercher "la Pioche" cet été. Cela fait clairement le jeu de MU.

Interview - Danilo Pereira : "Manchester peut retrouver le sommet avec Fernandes et Pogba"

Surtout, la présence de Manchester United sur le plateau de la C1 la saison prochaine lui donne une plus grande attractivité sur le mercato, au-delà de la manne financière que cela représente. Les Red Devils vont pouvoir cibler des recrues du premier choix avec des ambitions retrouvées et un projet sportif nettement plus clair que les saisons précédentes. On n'ira pas jusqu'à dire que la pandémie n'a eu que des effets positifs pour le club mancunien. Il a aussi subi des pertes, comme les autres. Mais Manchester United est probablement l'un de ceux qui en est sorti le moins affaibli.

Qui sont les cibles ?

La priorité a toujours été Jadon Sancho. Et MU n'est plus très loin de parvenir à ses fins. Les dirigeants mancuniens seraient proches d'un accord avec le Borussia Dortmund pour payer la somme réclamée par le club allemand, 120 millions d'euros, en trois fois (70 millions cet été, 30 en 2021 et 20 en 2022). Le BvB a fixé une deadline au 10 août prochain, date de son départ en Suisse pour son stage estival. Le dénouement est proche. Et la tendance, c'est de voir les Red Devils aligner un trio Sancho-Rashford-Martial en attaque la saison prochaine. Prometteur.

Sancho entre Martial et Pogba : un détonateur supplémentaire à MU

Mais le véritable enjeu, c'est la défense. Un secteur où Harry Maguire et Aaron Wan-Bissaka sont globalement les deux seuls joueurs intouchables dans le onze de Solskjaer, même si Luke Shaw avait largement convaincu avant de se blesser. Le poste de latéral gauche n'est pas forcément prioritaire avec l'émergence de Brandon Williams. C'est plutôt dans l'axe que MU focalise ses recherches, avec un joueur de Ligue 1 dans le viseur : Gabriel, le stoppeur brésilien de Lille. Les Red Devils tiennent par ailleurs la corde pour accueillir Jack Grealish, le milieu d'Aston Villa, et restent attentifs à la situation de Pierre-Emerick Aubameyang, qui n'a toujours pas prolongé à Arsenal.

Qui va partir ?

Le départ le plus probable à l'heure actuelle est celui d'Alexis Sanchez. L'attaquant chilien est sur le point de mettre un terme à un passage globalement désastreux du côté d'Old Trafford en rejoignant définitivement l'Inter Milan, où il était prêté depuis l'hiver dernier. Un montant de 16,5 millions d'euros est évoqué. Sergio Romero devrait lui aussi quitter le club à un an du terme de son contrat. L'Argentin ne serait pas très chaud à l'idée de faire une saison de plus en tant que doublure de David De Gea, d'autant que Leeds, promu en Premier League, lui fait les yeux doux avec un statut de numéro un à la clé.

Alexis Sanchez (Inter)

Crédit: Getty Images

Pour le reste, il y a pas mal d'incertitudes, notamment chez les défenseurs. Chris Smalling est revenu de son prêt à l'AS Rome et sa situation à MU reste floue. Comme celle de Phil Jones, très peu utilisé cette saison. Pour lui, un départ ressemble à la meilleure des solutions. Quant à Marcos Rojo, de retour d'un prêt infructueux aux Estudiantes de la Plata, les Red Devils souhaitent s'en séparer. Mais ça ne se bouscule pas au portillon pour l'Argentin de 33 ans. Enfin, Jesse Lingard pourrait aussi partir au terme d'une saison décevante et alors qu'il ne lui reste qu'un an de contrat, tandis que Juan Mata et Diogo Dalot ne seront vraisemblablement pas retenus en cas de proposition intéressante.

Mais aussi…

Le crack, c'est lui. Mason Greenwood a eu un impact déterminant sur la fin de saison de Manchester United. Du haut de ses 18 ans, le prodige anglais a signé une première année éblouissante avec les pros en atteignant la barre des 10 buts en 31 matches de Premier League. Il a montré suffisamment de qualités pour être titulaire malgré son jeune âge. Lui donner suffisamment de place pour favoriser son développement sera un enjeu qui passera forcément par le mercato. Car les dirigeants Red Devils ont déjà commis l'erreur de délaisser les pépites de leur centre de formation au profit de stars internationales recrutées à prix d'or. A eux de montrer qu'ils ont tiré les enseignements du passé.

Solskjaer sur la pépite Greenwood : "Il n'a aucune limite"

Premier League
De Bruyne élu meilleur joueur de la saison par ses pairs
08/09/2020 À 19:29
Premier League
James et près de 600 millions dépensés : Everton ou la douce folie dépensière sans résultat
08/09/2020 À 09:13