Getty Images

Manchester City ne lâche pas

Manchester City ne lâche pas

Le 03/12/2019 à 23:06Mis à jour Le 03/12/2019 à 23:27

PREMIER LEAGUE - Manchester City s'est tranquillement imposé mardi soir sur la pelouse de Burnley (1-4). Gabriel Jesus a inscrit un doublé, et Rodrigo et Mahrez ont alourdi le score. Les Citizens sont à huit points de Liverpool, qui dispute mercredi le derby de la Mersey contre Everton.

Manchester City a fait le spectacle. Ce mardi soir, dans le cadre de la 15e journée de Premier League, les Citizens se sont tranquillement imposés sur la pelouse de Burnley (1-4). Au Turf Moor, Gabriel Jesus, auteur d’un doublé (24e, 50e), Rodri (68e) et Riyad Mahrez (87e) ont participé à la fête, même si, en fin de rencontre, Robbie Brady (89e) a réussi à sauver l’honneur. Au classement de la Premier League, les hommes de Pep Guardiola passent deuxièmes et reviennent provisoirement à huit longueurs de Liverpool, toujours leader.

Avec déjà onze points de retard sur le leader Liverpool, beaucoup prédisent que Manchester City a déjà titre perdu, en Angleterre. Mais les Citizens, loin d’être abattus, malgré un nul concédé, samedi dernier, sur la pelouse de Newcastle, ont été sérieux dès l’entame de cette rencontre, contre les Clarets. Le temps pour Kevin De Bruyne de solliciter une première fois Nick Pope (12e). Toutefois, le gardien de but n’a ensuite absolument rien pu faire sur l’ouverture du score splendide de Gabriel Jesus. Idéalement servi par David Silva, le Brésilien a ensuite enchaîné d’une merveille de frappe enroulée du droit (24e, 0-1).

Gabriel Jesus a profité de l’absence d’Agüero pour se montrer

Certainement galvanisés par ce but, les hommes de Pep Guardiola ont retrouvé ce qui leur manquait peut-être depuis le début de la saison, à savoir notamment un jeu de vitesse et de dédoublement. Profitant de l’absence sur blessure de Sergio Agüero, victime d’une lésion musculaire, Gabriel Jesus a continué à se montrer, avec brio. À l’entame du second acte, l’attaquant a doublé la mise, en prolongeant, de l’extérieur du pied droit, un centre de Bernardo Silva (50e, 0-2), confirmant ainsi sa facilité à trouver le chemin des filets, ailleurs qu’à l’Etihad Stadium.

De son côté, Rodri, d’une splendide reprise du droit, a donné encore un peu plus d’ampleur au score (68e, 0-3). Enfin, en fin de rencontre, Riyad Mahrez, entré en cours de jeu, a participé à la fête, en marquant à son tour, d’un tir du droit à ras de terre (87e, 0-4). L’international algérien est ainsi devenu le neuvième joueur africain à atteindre les 50 buts en Premier League.

De quoi donner le tournis aux hommes de Sean Dyche, bien trop tendres. Leur dernier rempart avait pourtant réussi à longtemps retarder l’échéance, malgré les grosses opportunités obtenues par Raheem Sterling (32e), Kevin De Bruyne (36e) ainsi que Bernardo Silva (43e), juste avant la pause. Devant, les attaquants locaux n’ont guère été en réussite, alors que Dwight McNeil a réussi à mettre à contribution Ederson, sur coup franc direct (61e). Toutefois, dans les dernières minutes, Robbie Brady, remplaçant au coup d’envoi, a finalement sauvé l’honneur, d’une frappe en force du gauche (89e, 1-4).

Avec 16 buts encaissés lors des 14 premières journées de championnat, Manchester City n’en avait plus autant pris, à ce stade de la compétition, depuis dix ans. Là encore, les Mancuniens ne sont donc pas parvenus à garder leur cage inviolée. Reste désormais à espérer un possible faux pas de Liverpool, contre Everton (mercredi, 21h15). Un terme qui ne semble pourtant pas faire partie du vocabulaire des Reds, cette année. En attendant, les Citizens se projettent déjà sur leur prochain match, le derby contre Manchester United, samedi (18h30).

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0