Olivier Giroud est sorti du tunnel. Deux mois et demi après sa dernière titularisation en championnat et plus de dix mois après son dernier but inscrit en Premier League, l'attaquant de l'équipe de France a contribué au succès mérité des Blues (2-1), ce samedi à Stamford Bridge, en ouvrant le score tôt dans la rencontre (15e, 1-0). Grâce à ce succès précieux, Chelsea renvoie Tottenham à quatre longueurs dans la course à la Ligue des champions.

League Cup
Plusieurs cas de Covid-19 à Leyton Orient, le match face à Tottenham reporté
IL Y A 21 HEURES

Comme souvent lorsqu'il est écarté et qu'il a l'opportunité de se montrer, Olivier Giroud ne manque pas le coche. Ce samedi, il ne l'a pas raté non plus. Profitant des cascades d'indisponibilités sur le plan offensif (Pedro, Hudson-Odoi, Batshuayi, Pulisic), le Français n'a pas mis bien longtemps à se rassurer. Déjà, lundi, face à Manchester United, le Français avait marqué avant de se voir refuser son but. Cette fois, malgré la vérification du Var, son but, le premier de la saison, a bien été validé : lancé sur la droite de la surface, il a d'abord vu son compatriote Hugo Lloris repousser sa tentative, directement sur Barkley, dont le tir enchaîné s'est écrasé sur le poteau. Dans la continuité, Giroud a hérité du ballon, à nouveau, et a claqué une volée parfaite du gauche (15e, 1-0).

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(992x338:994x336)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/02/22/2782039.jpg

10 buts lors des 14 dernières titularisations

Le Français a concrétisé la bonne entame des Blues, ultra agressifs dans le contre-pressing. Il n'est pas sûr, en revanche, que sa bonne performance du jour ne redistribue totalement les cartes sur le plan offensif, aux yeux de Frank Lampard. Mais l'idole de Stamford Bridge devra bien admettre que Giroud en est à 10 buts et 4 passes décisives sur ses 14 dernières titularisations. Très présent pour peser sur la défense des Spurs, le Tricolore a libéré quelques espaces, notamment pour Ross Barkley.

Le milieu de terrain britannique était dans tous les bons coups ce samedi. Impliqué sur l'ouverture du score de Giroud, il est aussi passeur décisif sur le but de break, grâce à un décalage parfait pour Marcos Alonso, arrivé lancé et qui reprenait victorieusement d'une frappe croisée et lourde à ras du sol (48e, 2-0). L'ancien meneur de jeu d'Everton s'était mis en évidence, avant cela, par un tir du gauche dangereux mais non-cadré (41e), puis aurait même pu se muer en buteur si Hugo Lloris n'avait pas réussi une claquette parfaite sur sa frappe enroulée du droit à l'entrée de la surface (50e).

Si Chelsea a gagné pour la première fois depuis cinq matches, Tottenham, se son côté, a manqué de consistance, comme lors des dernières semaines, malgré trois victoires de rang en championnat. Mais les joueurs de Mourinho étaient davantage dans la réaction. Giovani Lo Celso, auteur d'une vilaine semelle sur César Azpilicueta, peut s'estimer heureux de ne pas être rentré à la douche plus tôt (52e). Jamais les Spurs n'ont été en mesure de réellement inquiéter les coéquipiers de Mason Mount. La réduction du score de Rüdiger, qui a dévié contre son camp un tir d'Erik Lamela (88e, 2-1), n'a même pas vraiment sonné la révolte des Spurs.

Transferts
Elégant mais inconstant, Dele Alli pourrait-il changer le visage du PSG ?
21/09/2020 À 06:41
Premier League
Une bourde, Lampard ne le défend plus et Mendy arrive : Kepa est vraiment dans de sales draps
20/09/2020 À 18:45