Quatorzième de Premier League après la défaite face à Wolverhampton (1-2) dimanche, Mikel Arteta ne se sent pas menacé. Même si Arsenal réalise son pire début de saison depuis 1981. "Je savais dès ma prise de fonction qu'un jour je serais menacé de licenciement ou que j'aurais à quitter le club", a-t-il déclaré avant d'assurer qu'il ne "s'en est jamais soucié". Cette nouvelle défaite est la troisième consécutive du club londonien en Premier League, la cinquième en dix journées de championnat.

Arsenal a payé le manque d'efficacité de ses attaquants, à l'image de Pierre-Emerick Aubameyang (2 buts) qui n'est plus que l'ombre de lui-même comparé à ses performances de la saison dernière. Mikel Arteta a affirmé qu'il ne serait pas "distrait" par les questions sur son propre avenir. "Ma seule préoccupation est de tirer le meilleur de mes joueurs", a-t-il ajouté, à quelques jours du derby du nord de Londres face au leader de Premier League Tottenham, dimanche après-midi.

Premier League
Tielemans régale, Leicester s'installe
IL Y A 9 HEURES

L'OM dans l'impasse avec Thauvin : "Le vendre cher, ça relève du fantasme"

Premier League
Manchester United est-il avantagé par l'arbitrage comme le dit Klopp ?
IL Y A 10 HEURES
Premier League
Mount soulage Chelsea
IL Y A 12 HEURES