Bien sûr, il y avait bien eu quelques alertes. Ce nul à domicile face à West Bromwich (1-1), cette disette offensive si inhabituelle, cette usure palpable en 2021. Mais la défaite à Anfield face à Burnley (0-1), poussif 17e de Premier League avant cette rencontre, restait difficilement concevable. Ce revers sanctionne une période qui devient, petit à petit, désastreuse pour les Reds et qui pourrait bien, surtout, lui être fatale.
Première conséquence, la plus indélicate, Liverpool perd le contrôle. Les deux clubs de Manchester et Leicester s'éloignent et le leader, United, pointe désormais à six points des hommes de Jürgen Klopp. Pour mesurer la déflagration, il faut se rendre compte que Liverpool restait sur 68 matches sans défaite à Anfield. Plus spectaculaire encore, il faut remonter à l'an 2000 pour retrouver trace d'une série de quatre matches sans marquer le moindre but.

Sadio Mané

Crédit: Getty Images

Transferts
Ibrahima Konaté signe à Liverpool
28/05/2021 À 13:57
C'est uniquement de ma faute
Devenus l'ombre du champion qui a marché sur la Premier League la saison passée, les Reds restent sur une improbable série de 87 tirs sans marquer depuis la dernière réalisation de Sadio Mané. C'est dire dans quel marasme baignent actuellement les hommes de Jürgen Klopp. L'iconique coach des Reds a d'ailleurs endossé la responsabilité de ce spectaculaire échec : "Nous avons perdu un match qu'il est pratiquement impossible de perdre mais nous l'avons fait : c’est de ma faute, a-t-il reconnu au micro de Skysports. Je dois m'assurer que mes joueurs ont le bon feeling pour prendre les bonnes décisions, mais ça n'a pas marché."
"C’est uniquement de ma faute, c’est toujours de ma faute quand les choses ne marchent pas, a insisté le coach à la casquette. Quand ça va bien, c'est à grâce aux joueurs. Quand nous ne battons pas nos adversaires, c'est à cause de moi." Tout n'est pas à jeter pour lui mais la clé de l'actuelle mauvaise passe de Liverpool reste cette incapacité à marquer. Deuxième meilleure attaque du Royaume l'an passé (85 buts en 38 matches), auteurs d'une correction mémorable de Crystal Palace (0-7) mi-décembre, les champions en titre patinent.

Le symbole Alexander-Arnold

"On a beaucoup eu le ballon, on s'est créé quelques occasions, tout cela était convenable, mais dans les moments décisifs, notre prise de décision n'est plus aussi bonne, manifestement, admet Klopp. C'est notre problème." L'autre problème, c'est l'incapacité à trouver des solutions face à des blocs bas et regroupés. Liverpool est en pleine crise de confiance. A l'image d'un Trent Alexander-Arnold complètement hors du coup. Le meilleur latéral droit au monde a raté ses 18 tentatives de centre, personne n'a fait pire depuis cinq ans en Premier League.
La belle machine qui avait marché sur l'Europe puis l'Angleterre est complètement déréglée. Dimanche, c'est un choc à Old Trafford qui se profile en Cup avant un déplacement à Tottenham. Dans les cordes, Liverpool se jette dans la gueule du loup. Le réveil n'est pas négociable sous peine de compromettre définitivement sa saison en Angleterre.
Premier League
Facile vainqueur de Burnley, Liverpool intègre le Top 4
19/05/2021 À 21:06
Premier League
L'émotion d'Alisson, buteur décisif : "J'espère que mon père était là pour voir ça..."
16/05/2021 À 18:33