Rares sont les équipes de haut de tableau menées deux fois 3-0 en l'espace de huit jours. C'est le cas du Chelsea de Frank Lampard qui, après un excellent début de saison, rentre dans le rang. Défaits par Arsenal puis Manchester City (3-1 à chaque fois), les Blues affichent les limites d'une équipe que l'on pensait solidifier par les arrivées de l'intersaison. "Les attentes sont différentes cette année à cause de la somme dépensée l'été dernier", reconnaît Frank Lampard, dont le poste serait menacé.

Lampard : "Je ne suis pas préoccupé par mon avenir"

Premier League
City en démonstration à Stamford Bridge
03/01/2021 À 18:24

Selon The Athletic, les dirigeants londoniens ont remis en cause l'avenir de Lampard à la tête de Chelsea après la lourde défaite face à City. Si l'ancien milieu du club ne semble pas menacé dans l'immédiat, et qu'il pourrait achever la saison si les résultats venaient à s'améliorer, le doute s'est insinué dans la tête de ses patrons. "Je ne suis pas concerné par mon avenir. J'ai dit aux joueurs après le match que je m'attendais à des périodes difficiles, assure Lampard. Vous ne pouvez pas contrôler cela. Vous pouvez seulement contrôler ce que vous ferez demain et le jour d'après."

Le coup de la panne depuis un mois

"Le fait que ça me mette la pression importe peu. Il y a un mois les gens se demandaient quand j'allais être prolongé, si nous allions remporter le championnat", rappelle le technicien qui vit sa deuxième saison sur le banc de Chelsea après un an d'apprentissage à Derby County. Il y a un mois, son Chelsea n'avait perdu qu'un match de Premier League (devant Liverpool) et était au cœur d'une série de 16 matches sans défaite toutes compétitions confondues. Il était tranquillement installé sur le podium. Les choses ont bien changé puisque quatre revers sont venus sanctionner les six dernières sorties (pour une seule victoire).

"Nous avons le caractère pour rebondir. Aucun doute là-dessus, avance Lampard. Aujourd'hui, c'était douloureux. Footballistiquement en première période, City était au niveau auquel nous aspirons. J'ai vu une réaction en seconde mais il y a du travail." Heureusement pour Lampard, face à City, la seconde période a été bien meilleure que la première. Indice sur le fait que le coach a toujours le soutien de son vestiaire, que celui-ci ne l'a pas lâché. "J'ai confiance en ce groupe et j'espère qu'on ne pense pas que je critique les joueurs. Je serai le premier à me regarder dans le miroir ce soir", appuie-t-il.

Les exemples City et Liverpool et la patience

"Quand je regarde cette équipe, je sais qu'il y a moyen de progresser", poursuit encore Lampard. Face à Manchester City, il a maintenu sa confiance à Timo Werner en l'alignant dans l'axe. L'Allemand est un symbole d'un recrutement dispendieux (Havertz, Werner, Chilwell, Ziyech, Mendy pour 247 millions) mais peu efficace jusqu'ici. Lampard se range d'ailleurs derrière l'excuse d'un effectif jeune et chamboulé. "Je sais le travail nécessaire pour atteindre le niveau que Manchester City a montré ce dimanche. Cela prend des années", note-t-il.

Chelsea - Mancester City Kevin de Bruyne

Crédit: Getty Images

"Là, nous sommes dans une période compliquée avec cinq ou six matches difficiles. Si vous revenez quelques années en arrière, pendant les années de transition de City et Liverpool, ils ont aussi eu des moments comme ça". Les deux clubs sont désormais au top de la Premier League et avancent avec des certitudes que Chelsea n'a pas, avec un effectif jeune et un coach qui vit sa troisième saison sur un banc au haut niveau. Pas sûr cependant que Roman Abramovitch fasse preuve d'assez de patience pour laisser à son équipe et à son entraîneur le temps de grandir.

Premier League
Mount soulage Chelsea
HIER À 19:19
Premier League
Manchester City est bien de retour
13/01/2021 À 19:50