Une chose est sûre : Jürgen Klopp n'a pas changé. En 2019, lors d'une interview pour le média allemand Kicker, le tacticien avait tenu des propos plus que clairs sur l'éventuelle création d'une Super Ligue. "J'espère que cette Super Ligue ne verra jamais le jour", avait tout simplement déclaré l'entraîneur de Liverpool. Ses voeux n'ont donc pas été excausés.
J'aime l'idée que West Ham puisse jouer en C1
Dans la nuit de dimanche à lundi, douze clubs européens, dont Liverpool, ont officialisé la création d'une Super Ligue. Depuis, de nombreuses personnalités et instances du ballon rond s'indignent publiquement de cette décision. Il manquait encore la prise de parole d'un entraîneur directement concerné par la création de cette nouvelle compétition continentale. Jürgen Klopp s'en est délecté lundi soir.
Premier League
Une prolongation de taille : Son prolonge jusqu'en 2025 avec Tottenham
23/07/2021 À 12:14
"J'ai la même opinion (que la majorité des observateurs, ndlr) sur cette Super Ligue", a affirmé Jürgen Klopp au micro de la BBC, quelques minutes avant la rencontre entre Leeds et Liverpool en Premier League. "Les gens ne sont pas contents et je ne suis pas impliqué (...) Mon objectif a toujours été de participer à la Ligue des champions. J'aime l'idée que West Ham puisse jouer en C1."
Je comprends la colère des fans
Mais Jürgen Klopp ne s'est pas arrêté là. "Les supporters et l'équipe sont ce qu'il y a de plus important au club. Et nous devons nous assurer que rien ne s'oppose à cela", a-t-il tenu à rappeler lundi. Avant de déplorer ce qu'induit la création de cette Super Ligue : "Je comprends la colère des fans (...) Je ne sais pas exactement pourquoi les 12 clubs l'ont fait. Mais... c'est toujours "plus de matches, plus de matches". Il s'agit d'argent, encore plus d'argent et rien d'autre." Pour Klopp, le message est clair. Interrogé à ce sujet après la rencontre, James Milner, le capitaine des Reds, a lui aussi désapprouvé la réforme.
"Cela soulève beaucoup de questions. Mon opinion personnelle, c'est que je n'aime pas ça et j'espère que ça ne se fera pas", a-t-il lâché, lapidaire, au micro de Sky Sports.
Les riches aspirent toujours à être plus riches
De son côté, l'entraîneur de Leeds Marcelo Bielsa s'est lui aussi fendu d'une sortie pour critiquer ce nouveau projet, qu'il a exprimée à la mi-temps de la rencontre pour Sky. "Le problème fondamental, c'est que les riches aspirent toujours à être plus riches, sans tenir compte des conséquences pour les autres, a tancé le technicien argentin. À mesure qu'ils acquièrent plus de pouvoir, ils commencent à exiger plus de privilèges sur les autres. Ce qui rend la compétition formidable, c'est la possibilité pour l'une des équipes faibles de se développer, pas de voir les grandes équipes s'affronter."

Bielsa Leeds

Crédit: Getty Images

El Loco, qui réussit des miracles avec son équipe promue en Premier League, a presque semblé résigné, philosophant sur le symbole d'une telle compétition à plus grande échelle : "La logique du monde en ce moment, et donc celle du football, ce n’est pas ça. C'est que les puissants deviennent plus riches et que les faibles deviennent plus pauvres". Le ton est donné...
Premier League
Manchester United, exception parmi les exceptions
20/07/2021 À 22:30
Premier League
Lloris, et si c'était le moment de tourner la page ?
19/07/2021 À 22:30