Les Toffees enchaînent et se retrouvent en embuscade. Les joueurs d'Everton ont dominé Arsenal, samedi, dans le cadre de la 14e journée de Premier League (2-1) et s'emparent ainsi provisoirement de la 2e place du classement. Après avoir battu Chelsea (1-0) et Leicester (0-2), ils signent une jolie série de succès. Tout le contraire des Gunners de Mikel Arteta, désormais défaits lors de quatre de leurs cinq dernières sorties en championnat. Les Londoniens restent quinzièmes et leur coach un peu plus menacé.

Premier League
City, la balade continue
21/02/2021 À 18:24

Maîtres du ballon face à des Gunners très prudents, les Toffees ont longtemps tardé à enclencher la première si bien que leur défenseur central Michael Keane a dû décocher une frappe lointaine qui est passée au-dessus de la cible pour secouer tout cela (15e). Les hommes d'Ancelotti ont pourtant fait preuve de réalisme en ouvrant le score sur leur première offensive construite avec une tête dans la course de Dominic Calvert-Lewin sur un centre d'Alex Iwobi que le malheureux Rob Holding a prolongé dans la cage de Bernd Leno (1-0, 22e). Le capitaine londonien a imité son actuel coach qui était le dernier joueur d'Arsenal auteur d'un but contre son camp face à Everton en 2014.

Arsenal trop léger

Cette mésaventure n'a toutefois pas empêché les visiteurs de réagir et si Eddie Nketiah a mal négocié une occasion en or en tirant à droite de la cible (25e), Ainsley Maitland-Niles s'est battu pour obtenir un penalty. Nicolas Pépé l'a transformé et Arsenal a rapidement égalisé (1-1, 35e). Sauf que les Gunners n'ont pas tenu la distance et ont de nouveau craqué sur une tête de Yerry Mina après un corner de Gylfi Sigurdsson (2-1, 45e). Le défenseur central colombien affiche la particularité d'avoir marqué ses quatre derniers buts en Premier League juste avant la pause.

Celle-ci a fait du bien aux joueurs d'Arsenal qui sont revenus sur le terrain avec davantage d'envie et de percussion malgré l'absence de Pierre-Emerick Aubameyang, touché à un mollet. Si David Luiz a trouvé le poteau sur une reprise croisée à la suite d'un corner (54e), ils ont toutefois encore manqué de puissance offensive à l'image du frêle Nketiah qui n'a pas pesé sur la défense adverse. Willian, lui, est de nouveau resté invisible.

Arteta s'est bien décidé à lancer Gabriel Martinelli, de retour d'une grave blessure (71e) puis Alexandre Lacazette (76e) mais ses hommes n'ont pas réussi à arracher le nul dans un dernier quart d'heure où ils ont poussé fort sans toutefois parvenir à inquiéter des Toffees repliés. Un an après l'arrivée d'Arteta sur le banc, Arsenal n'y arrive décidément pas et les prochaines réceptions de Manchester City en League Cup puis de Chelsea en championnat n'inspirent pas à l'optimisme.

"Loving Maradona" : ne manquez pas le documentaire événement, lundi sur Eurosport

Premier League
"Les Gunners seront des concurrents au titre de champion" : Guardiola dit-il vrai ?
20/02/2021 À 14:58
Premier League
Liverpool ne répond plus
20/02/2021 À 19:32