Les prestations se suivent et se ressemblent pour le Chelsea de Thomas Tuchel. Très costauds et efficaces, les Blues ont enregistré un succès crucial dans la course à la Ligue des champions face à Everton (2-0) lundi soir, en match en retard de la 27e journée de Premier League. Quatrième, le club londonien confirme sa victoire à Liverpool et prend quatre longueurs d’avance sur sa victime du soir, qui compte un match en retard. Chelsea n’est plus qu’à trois points du podium.
Le film du match
Thomas Tuchel avait changé quelques hommes à Stamford Bridge, lundi, en titularisant notamment Kai Havertz et Kurt Zouma tout en faisant débuter Mason Mount sur le banc. Mais il n’a pas touché à la formule qui fait le bonheur des Blues depuis son arrivée fin janvier. Premier constat : Chelsea n’avait jamais encaissé de but à domicile sous Tuchel avant de recevoir les Toffees. Lundi, les Blues ont poursuivi sur cette lancée et affiché une grosse solidité défensive, rendant complètement inoffensive la formation de Carlo Ancelotti. André Gomes a ainsi réussi la seule frappe cadrée d’Everton juste avant la pause, sans inquiéter Edouard Mendy (45e+1).
The Emirates FA Cup
Et maintenant Guardiola : Tuchel met tout le monde à genoux
HIER À 21:31
Jusqu'au 21 mars, l'abonnement à l'application Eurosport est à -50% pour un an, 34,99€ au lieu de 69,99€, pour suivre la Coupe de France en LIVE et sans PUB

Werner toujours insuffisant, Chelsea toujours réaliste

Deuxième constat : les coéquipiers de Timo Werner n’avaient jamais marqué plus de deux buts dans un match sous le mandat du technicien allemand. Et sont restés sur leur rythme offensif plutôt tranquille, pas aidés, d’ailleurs, par l’ancien de Leipzig, qui a mal utilisé ses seules cartouches en fin de match (80e, 82e, 86e). Malgré un premier acte très calme, les locaux ont rejoint les vestiaires avec l’avantage au score, après une demi-occasion convertie par… Ben Godfrey contre son camp, sur un centre de Marcos Alonso légèrement dévié par Kai Havertz (1-0, 31e).
Les hommes de Tuchel ont affiché un visage plus conquérant après la pause, mais la pression n’était pas encore très forte lorsque Jorginho a converti sans trembler un penalty obtenu par Havertz, qui a marqué des points dans son rôle de soutien à Werner (2-0, 65e). Ce n’est qu’après ce but du break que les espaces ont enfin commencé à s’ouvrir, et Jordan Pickford a notamment dû sortir une double-parade pour empêcher les siens de couler totalement (86e). En face, Richarlison et Dominic Calvert-Lewin n’ont jamais vu le soleil. Et voici Everton, cinquième, à portée de West Ham (6e), qui accueille Leeds United dans la foulée.
The Emirates FA Cup
"Ce n'est pas bon signe" : City s'inquiète pour De Bruyne, blessé à 11 jours du choc face au PSG
HIER À 18:38
The Emirates FA Cup
Chelsea sort City et retourne en finale
HIER À 18:26