Manchester a perdu, Manchester est champion. Une même ville, deux clubs et deux destins différents ce mardi, puisque la défaite de United face à Leicester (1-2, 36e journée) permet à City de s'offrir le septième titre de champion d'Angleterre de son histoire. Pour empêcher cela, les Red Devils auraient dû au moins faire match nul face aux Foxes, mais l'équipe B alignée par Ole Gunnar Solskjaer n'a pas réussi à sauver les meubles. Manchester United (2e) devrait tout de même participer à la prochaine Ligue des champions et pourrait bien être accompagné de Leicester, qui occupe désormais la troisième place, quatre unités derrière sa victime du jour.
Ole Gunnar Solskjaer avait fait un choix clair pour la réception des partenaires de Jamie Vardy. Avec dix changements par rapport à l'équipe victorieuse d'Aston Villa deux jours plus tôt, l'entraîneur mancunien ne cachait pas ses priorités. Visiblement concentré sur le choc prévu jeudi face à Liverpool, le Norvégien a préféré donner un peu d'air à ses habituels titulaires, au risque de déstabiliser une équipe qui a eu du mal à débuter son match. Dominés dans l'impact et dans la construction, les Red Devils ont logiquement concédé l'ouverture du score, signée Luke Thomas (0-1, 10e).
Ligue 1
Pogba : "Je n'ai pas le numéro de Nasser…"
10/06/2021 À 16:12
Un premier but en carrière dans l'élite anglaise pour le jeune milieu de Leicester, rapidement éclipsé par la réponse immédiate des locaux, avec l'égalisation de Mason Greenwood (1-1, 15e). Homme en forme côté United, l'attaquant en a profité pour s'offrir un sixième but lors des six dernières journées de championnat. Immédiatement revenus à hauteur, les hommes de Solskjaer ont ensuite globalement dominé pour finalement rejoindre les vestiaires sur un score inchangé (1-1). Victime d'un manque de rythme, le second acte a longtemps déçu. Jusqu'à une terrible faute de coaching.
Sur un corner en faveur de Leicester, Ole Gunnar Solskjaer a décidé d'effectuer deux changements. Et c'est bien connu, ce type de décision a très souvent un impact direct (et négatif) sur la qualité du marquage. En partie déstabilisée par ces remplacements, la défense mancunienne s'est désorganisée et a permis à Caglar Soyuncu de catapulter l'offrande de James Maddison au fond des filets (1-2, 66e). Un deuxième but en forme de coup de poignard, dont les Red Devils ne se sont pas remis. Pourtant, "Baby Face" a bien tenté de renforcer son onze en y ajoutant l'expérience de Bruno Fernandes (78e), mais tout cela n'a été que trop tardif.

Priorité Liverpool

Trois matchs en six jours, l'équation était beaucoup trop compliquée à résoudre pour United qui a clairement sacrifié cette rencontre face aux Foxes, pour privilégier celle reprogrammée jeudi face à Liverpool. Et tant pis si la défaite du jour offre la victoire au rival de City. L'important pour les Red Devils reste de ne surtout pas perdre face aux Reds de Jürgen Klopp, un ennemi autrement plus honni que les Citizens. Quant à Leicester, le succès glané ce mardi à Old Trafford est d'une importance tout aussi capitale.
Alors qu'ils restaient sur deux matchs sans victoire, les hommes de Brendan Rodgers se relancent totalement dans la course à la Ligue des champions. Après avoir loupé le coche l'an passé, Leicester a cette fois fait un pas de géant vers la qualification pour la prestigieuse coupe d'Europe. Revenus à quatre points de Manchester United, les Foxes comptent surtout huit points d'avance (mais un match de plus) sur West Ham (5e). La joie visible sur leurs visages au coup de sifflet final n'était pas feinte. Les grands gagnants du jour, ce sont bien eux.
Premier League
Manchester United aurait un accord avec Sancho… mais le plus dur reste à faire
10/06/2021 À 11:27
Ligue Europa
La Ligue Emery ? "Non, on avait disséqué 17 matches de Manchester United"
26/05/2021 À 23:42