Manchester City reprend sa marche en avant. Trois jours après l'arrêt, face à Manchester United, de leur folle série de 21 victoires d'affilée toutes compétitions confondues, les hommes de Pep Guardiola n'ont pas fait dans la dentelle contre Southampton (5-2), ce mercredi soir. Riyad Mahrez a livré une grosse prestation en inscrivant deux buts et en étant à l'origine de la réalisation d'Ilkay Gündogan. Grâce à ce succès, les Citizens distancent provisoirement leurs rivaux de 14 points.
Ils ont été cliniques. Malmenés et gênés dans la construction par des Saints qui comptaient jusqu'à 75% de possession de balle après dix minutes de jeu, les Citizens ont cadré quatre frappes et marqué trois buts en première mi-temps. On les pensait encore hantés par la défaite dans le derby de Manchester dimanche, surtout lorsque James Ward-Prowse a répondu sur penalty (1-1, 25e) à l'ouverture du score de Kevin De Bruyne (1-0, 15e). Mais les joueurs de Guardiola nous ont une nouvelle fois rappelé qu'ils pouvaient frapper à n'importe quel moment, sur un éclair de génie comme sur une erreur adverse.
Euro 2020
"Le mec est retraité depuis 10 ans et bat mon pays entier" : Quand Thierry Henry dégoûte De Bruyne
20/06/2021 À 15:54

Manchester City - Southampton

Crédit: Getty Images

Festival du magicien Mahrez

Venu donner un coup de main en défense, Che Adams a balancé un mauvais ballon dans l'axe aussitôt puni par le pied gauche de Mahrez (2-1, 40e). Manchester City reprenait l'avantage contre le cours du jeu mais qu'importe, l'Algérien débutait son festival. Quelques minutes plus tard, il a hypnotisé les défenseurs adverses grâce à ses dribbles et sa frappe, repoussée par le poteau, a permis à Gündogan d'inscrire son 12e but de la saison (3-1, 45e+3). L'ancien génie de Leicester a ensuite récidivé au retour des vestiaires : un contrôle orienté pour se mettre sur son pied gauche et un pétard sans même regarder la cage (4-1, 55e). Mahrez aurait mérité une ovation à sa sortie à l'heure de jeu. Et si les Saints ont entretenu un léger espoir en réagissant immédiatement par l'intermédiaire d'Adams (4-2, 56e), De Bruyne a rapidement éteint la mèche (5-2, 59e).

Guardiola a fait tourner

Le score aurait même pu être bien plus lourd (49e, 58e, 72e, 78e, 88e, 90e+3), tant Southampton a souffert en seconde période. Guardiola en a profité pour faire tourner, donnant une grosse vingtaine de minutes à Sergio Agüero, alors que la 21e victoire en championnat se profilait. L'Espagnol sait qu'il aura besoin de tout le monde dans une fin de saison palpitante, entre un titre national qui se dessine, deux bons parcours dans les coupes et une qualification pour les quarts de finale de la Ligue des Champions à confirmer mardi prochain contre le Borussia Mönchengladbach.
Ligue des champions
"La victoire de Tuchel, ce n'est pas forcément l’échec du PSG"
29/05/2021 À 23:57
Ligue des champions
Choix étranges, impuissance face à l'élève Tuchel : Guardiola a loupé son rendez-vous
29/05/2021 À 23:32