Manchester déplore une perte de 23 millions de livres sterling (25,3 millions d'euros) pour l'exercice 2019-2020, clôturé le 30 juin dernier. Les recettes ont plongé de 560,9 millions d'euros, pénalisées par la longue interruption des compétitions imposée dans le cadre des mesures de lutte contre le nouveau coronavirus, a indiqué le club mancunien dans un communiqué publié sur son site. Les revenus des jours de match ont eux chuté de 21 M GBP, et ne devraient pas se redresser avant un moment puisque le huis clos est toujours de rigueur dans les stades anglais.

Le retour des fans espéré

Premier League
Critiqué pour un message jugé raciste sur Instagram, Cavani s'excuse
IL Y A 9 HEURES

"Le retour des fans dans les stades, en sécurité et aussi vite que possible", est en conséquence "notre première priorité", a affirmé le vice-président des Red Devils Ed Woodward. Le club mancunien a également pâti de la baisse des droits télévisuels, en recul de 101 millions de livres principalement en raison de sa participation à la Ligue Europa, moins prestigieuse et surtout moins lucrative que la Ligue des champions. L'addition a cependant été adoucie par un repli conséquent (près de 50 millions de livres) de la masse salariale, lié au départ des vedettes Alexis Sanchez et Romelu Lukaku, et à des émoluments revus à la baisse en raison de la non-qualification pour la C1.

Deschamps : "Martial a changé"

La progression des recettes commerciales de "Man U" lui a également permis de limiter la casse financière, au contraire d'autres grands d'Europe tels la Juventus, qui a communiqué une perte de 89,7 millions d'euros sur la même période, ou la Roma (-204 millions d'euros). Reste le point noir de la dette, qui a bondi à 474 millions de livres. Ciblés pour leur mercato jugé insuffisamment ambitieux et un mauvais début de saison sur le plan des résultats, Woodward et la famille Glazer (les propriétaires américains du club) ont obtenu un peu de répit avec la victoire des Red Devils à Newcastle en championnat, et le succès face au Paris SG en Ligue des champions.

Premier League
Arsenal n'a pas fait pire depuis 1981 : Arteta n'est pas inquiet pour son avenir
IL Y A 15 HEURES
Premier League
Arsenal cale encore et inquiète
HIER À 21:13