Deux succès de suite en Premier League : voilà qui n’était pas arrivé à Liverpool depuis fin octobre. Une période longue d’un peu plus d’un mois qui a vu les Reds concéder trois matches nuls, dont un contre Manchester City, certes. Samedi, la formation de Jürgen Klopp a donc enfin renoué avec le deux à la suite - et avec la manière - sur la pelouse de Crystal Palace (0-7). De quoi bonifier la victoire cruciale contre Tottenham trois jours plus tôt (2-1) et s’assurer de passer le Boxing Day dans la peau du leader.

Liverpool célèbre un but contre Crystal Palace

Crédit: Getty Images

Premier League
Et de 20 pour Manchester City !
IL Y A 39 MINUTES

Un certain confort, au moment de préparer les trois matches à venir en neuf jours. Cerise sur le gâteau, Liverpool a vu plusieurs de ses individualités faire le plein de confiance. Ce n’était "que" Palace, mais le danger est venu de partout. Et tout le temps. Takumi Minamino n’avait jamais marqué en Premier League ? Il a ouvert son compteur en même temps que le score. Sadio Mané n’avait plus trouvé le chemin des filets en championnat depuis deux mois ? Il a corrigé cela.

"Les gars acceptent mes décisions mais ne les aiment pas toujours"

Et que dire de Roberto Firmino, buteur décisif contre les Spurs avant d’être éblouissant samedi, avec un doublé comme récompense. C’est bien simple, le Brésilien a mis plus de buts en quatre jours qu’il ne l’avait fait depuis la reprise de la Premier League. Son premier doublé depuis un an. "Nous sommes calmes. Que Firmino puisse marquer des buts n’a jamais été un doute", a assuré Jürgen Klopp au micro de la BBC à l’issue de la rencontre.

Même si le technicien allemand a aussi dû revenir sur l’agacement clairement affiché par Sadio Mané, très mécontent d’être remplacé par Salah avant l’heure de jeu. "J’étais heureux de pouvoir faire ce changement si tôt mais lui ne l’était pas, évidemment. Je dois prendre des décisions. Les gars les acceptent mais ne les aiment pas toujours". Un choix qui a permis à Salah de s’offrir un doublé après son entrée et de s’installer en tête du classement des buteurs. Le tout trois semaines après avoir pesté contre Brighton après son remplacement par… Mané.

De la confiance… et des retours

Un exemple de gestion d’effectif de la part de Klopp, qui dispose certes d’un effectif large, mais qui a su s’adapter et limiter la casse quand les blessures se sont accumulées au cœur d’un calendrier surchargé. C’est ainsi que le jeune Curtis Jones a fait ses preuves dans l’entrejeu, jusqu’à livrer une grosse performance face à Tottenham. Diogo Jota, lui, a rapidement profité d’un temps de jeu conséquent qui lui a permis d’être décisif quand d’autres l’étaient moins. Aujourd’hui, les rôles s’inversent alors que le Portugais est à l’infirmerie.

Takumi Minamino et Sadio Mané

Crédit: Getty Images

"C’est une période difficile pour tout le monde, donc on doit continuer à avancer, a réagi Jordan Henderson à l’issue de la rencontre, au micro de la BBC. Nous avons quelques joueurs qui reviennent de blessures, ce qui est important pour nous. Naby Keita a été très bon aujourd’hui (samedi, ndlr), Takumi Minamino aussi et Alex Oxlade-Chamberlain est de retour". Le timing idéal pour retrouver des forces vives, alors que le retour de Thiago Alcantara attendra encore quelques semaines et que celui de Virgil van Dijk n’est pas d’actualité.

"Noël sera bon mais la saison n’est pas terminée, a ajouté Klopp. Plusieurs matchs arrivent, mais nous seront prêts". Le Boxing Day peut causer de sérieux maux de tête aux coaches de Premier League. Mais en voilà un qui peut avancer avec des certitudes.

"Loving Maradona" : ne manquez pas le documentaire événement, lundi sur Eurosport

Premier League
La liste s'allonge à Liverpool : Henderson absent au moins cinq semaines
HIER À 10:01
Premier League
Martial, le "nouveau Thierry Henry" devenu l’énigme insoluble de MU
25/02/2021 À 13:16