Et dire qu'il y a moins deux semaines Jonathan Barnett, son agent, évoquait sa fin de carrière. Ça a dû titiller Gareth Bale. Car depuis, le Gallois ne cesse de démontrer qu'il n'est pas fini. Le lendemain de la sortie de son agent historique, le joueur prêté à Tottenham par le Real Madrid s'est offert un but et une passe en Ligue Europa face à Wolfsberger (1-4). Le début de son renouveau. Et il ne s'arrête plus, comme il l'a encore confirmé dimanche pour porter Tottenham vers un succès facile contre Burnley (4-0).
Auteur d'un doublé et d'une passe décisive, Bale a réalisé sa meilleure prestation depuis son retour à Londres. Le voilà impliqué sur 4 réalisations sur ses quatre derniers matches avec les Spurs (ndlr : 4 buts et 3 passes). Et si les adversaires rencontrés lors de ce retour au premier plan ne sont pas forcément les plus prestigieux, l'impression visuelle est bien réelle. Celui que le Real Madrid avait un jour rêvé comme successeur de Cristiano Ronaldo est bien en train de retrouver certaines de ses sensations. "J'ai travaillé pour être en pleine forme. Et elle revient", se réjouit le Gallois sur la BBC.
Premier League
Everton et Tottenham dos à dos
HIER À 20:56
Il n'y a pas un manager au monde qui ne fait pas jouer Gareth quand il est en forme
De son banc, José Mourinho s'en frotte les mains. Alors qu'il a longtemps dû se passer des services de l'ancienne star du Real en Premier League pour l'aligner le plus souvent en Ligue Europa, afin de lui redonner du rythme, le manager portugais des Spurs récupère une arme de plus pour son attaque au bon moment, quand son équipe est dans le dur en championnat. "Ce serait très bien pour moi de dire que j'ai bien géré la situation. Mais ce n'est pas mon style, a prévenu le Mou au Evening Standard. C'est lui qui ressent les choses. Il n'y a pas un manager au monde qui ne fait pas jouer Gareth quand il est en forme."
Revenu à un niveau physique apte à lui permettre de faire parler ses qualités hors normes, Gareth Bale démontre ainsi qu'il peut toujours être redoutable s'il parvient à être au rendez-vous sur le plan athlétique. Il ne compte d’ailleurs pas s'arrêter en si bon chemin et affiche la mentalité adéquate. "Ça fait un moment alors je continue juste à travailler, avoue-t-il après ce match. Je sais que je peux faire l'objet de critiques, mais je suis assez expérimenté pour garder la tête baissée, ne rien de dire de stupide et insister pour progresser."

Gareth Bale et Serge Aurier

Crédit: Getty Images

Nous n'avons pas besoin du Bale d'il y a cinq ou six ans
Sa prestation contre Burnley pour sa troisième titularisation de la saison en Premier League est en tout cas riche en promesses. Et à plus d'un titre. Sur le plan individuel bien sûr. Mais aussi collectivement. Son entente avec Harry Kane et Son Heung-Min a en effet de quoi faire saliver plus d'un fan des Spurs. Dimanche, la complémentarité des trois a semblé évidente. Avec un Bale à son meilleur niveau, cela pourrait faire des ravages dans les défenses du Royaume. "Nous n'avons pas besoin du Bale d'il y a cinq ou six ans, prévient sur la BBC Mourinho, désireux de ne pas mettre trop de pression à son joueur. Il ne serait pas là sinon. Il gagne des duels et vous pouvez voir sa vitesse. Je suis content pour lui, content pour l'équipe car elle a besoin de son talent."
Sur une mauvaise pente après une série noire de cinq défaites en six matches de championnat, Tottenham a en tout cas trouvé des raisons de retrouver le sourire. Avec Bale, sa fin de saison pourrait plus être plus excitante même si le club londonien part de loin pour attraper l'Europe (ndlr : Tottenham est à six points de West Ham, 4e, et cinq de Chelsea, 5e). Mais avec un Gallois tranchant pour épauler Kane et Son devant, rien n'est impossible. Même si l'important est peut-être ailleurs pour un joueur que beaucoup pensaient perdu : "Dans le vestiaire, je prends du plaisir. Je suis heureux et cela se voit sur le terrain", glisse l’ancien du Real, loin de penser à s'arrêter. Et c'est bien le principal.
Premier League
United conforte sa place de dauphin, Tottenham s’éloigne de la C1
11/04/2021 À 17:28
Premier League
De Gea, un tournant de son histoire à United ?
10/04/2021 À 20:12