Depuis plusieurs années déjà, c’est une rengaine qui, inlassablement, revient à l’approche de l’été. Alors que se profile l’ouverture du marché des transferts, l’avenir de Paul Pogba est systématiquement remis sur la table. Partira, partira pas ? Le milieu des Bleus suscite beaucoup de convoitises - réelles ou supposées - et, aussi, de nombreux fantasmes. Il faut dire que son agent, l’influent et truculent Mino Raiola, n’est pas du genre à jouer la carte de la discrétion, et donne volontiers son avis à qui le lui demande.
"Paul n’est pas heureux à Manchester, il n’arrive plus à s’exprimer comme il voudrait, avait par exemple lancé l’Italien à Tuttosport en février dernier. Il doit changer d’équipe, d’endroit. (...) Je pense que la meilleure solution pour toutes les parties, c’est une vente au prochain mercato." Cet été encore, le joueur de 28 ans devrait donc alimenter les rubriques mercato des quotidiens sportifs européens. Mais a-t-il, au fond, vraiment intérêt à quitter les Red Devils ? C’est tout sauf certain.

"Pas d'énergie à dépenser pour ça" : Solskjaer répond à Raiola au sujet de Pogba

Premier League
Anfield va faire encore plus de bruit : 7000 places supplémentaires attendues en 2023
15/06/2021 À 14:43

Pogba ailier gauche, choix étonnant... et payant

Il est vrai que "la Pioche" a connu un début de saison mitigé, pour ne pas dire décevant. Pas encore revenu à son meilleur niveau après un exercice 2019-2020 perturbé par des soucis à une cheville, il a même, pendant un temps, été sorti du onze de départ concocté par Ole Gunnar Solskjaer, puis a été victime d’un claquage début février. L’international français est cependant intenable depuis qu’il a repris la compétition en avril, inscrivant même un but lors de chacune de ses quatre dernières titularisations en Premier League.

Paul Pogba lors du match opposant Manchester United à Burnley, le 18 avril 2021, en Premier League

Crédit: Getty Images

Le natif de Lagny-sur-Marne semble en effet s’épanouir dans le 4-2-3-1 mis en place par son entraîneur, qui n’hésite pas à l’aligner à un poste étonnant - et pour le moins inhabituel - d’ailier gauche. Plus offensif, plus décisif, Pogba joue un rôle non négligeable dans la fin de saison emballante de son club, qui disputera la finale de la Ligue Europa contre Villarreal (26 mai) et a d’ores et déjà assuré sa qualification pour la prochaine édition de la Ligue des champions.

Pogba et Bruno Fernandes, destins liés ?

La perspective de participer à la C1 ne doit d’ailleurs pas laisser l’ancien Turinois insensible, au moment même où certains mastodontes du Vieux Continent (Juventus, Liverpool) sont en mauvaise posture et risquent de ne pas obtenir le précieux sésame. En outre, le champion du monde 2018 semble s’entendre parfaitement avec Bruno Fernandes. Sur le terrain, leur complicité fait en tout cas florès. Tout simplement indispensable aux yeux d’OGS, le Portugais aurait même, selon le Sun, lié son avenir à celui du Tricolore.
Grâce à ses deux leaders techniques au milieu et ses redoutables finisseurs en attaque (Edinson Cavani vient d'ailleurs de prolonger), United est redevenu très compétitif. Les hommes de Solskjaer pourraient même, avec quelques renforts bien sentis, véritablement jouer le titre en 2021-2022. Pogba en est probablement conscient, et cela devrait compter au moment de songer à son avenir.

Un contexte peu propice aux folies

Enfin, même s’il n’a plus qu’une année de contrat, le Mancunien bénéficie de l’un des plus gros salaires de la Premier League (330 000 euros par semaine, selon certaines estimations). Cela en fait forcément un joueur difficile à s’offrir, a fortiori dans le contexte actuel de crise sanitaire et économique. Zinédine Zidane le voulait sous ses ordres au Real Madrid, mais il pourrait quitter la Maison Blanche à l’issue de la saison. La Juve, elle, devra se serrer la ceinture, surtout sans Ligue des champions.
En réalité, tout porte à croire que ce marché estival sera avant tout placé sous le signe de la prudence chez les gros clubs qui, financièrement exsangues pour la plupart, chercheront certainement davantage à flairer le bon coup plutôt qu’à casser leur tirelire. Il y aura peut-être bien quelques folies, quelques sommes mirobolantes, mais celles-ci devraient concerner de jeunes attaquants de premier plan, comme Erling Braut Haaland ou Kylian Mbappé. Il ne serait donc pas étonnant que Paul Pogba soit toujours mancunien début septembre 2021. Ce qui ne serait pas synonyme de stagnation. Au contraire.

Paul Pogba (Manchester United) / Ligue Europa

Crédit: Getty Images

Ligue 1
Pogba : "Je n'ai pas le numéro de Nasser…"
10/06/2021 À 16:12
Premier League
Manchester United aurait un accord avec Sancho… mais le plus dur reste à faire
10/06/2021 À 11:27