Il avait débarqué dans un panier garni. Il est passé près de repartir par la petite porte. Il est finalement revenu par la fenêtre. Arrivé à Tottenham il y a tout juste deux ans, au cours d'une saison où les Spurs avaient dépensé près de 150 millions d'euros sur le marché des transferts après s'être serrés la ceinture durant une année entière, Steven Bergwijn était, il y a quelques heures encore, proche d'aller voir ailleurs. Mais ce mercredi soir, en 78 secondes d'un match complètement fou sur la pelouse de Leicester, l'international néerlandais a renversé son destin.
Fragile physiquement, irrégulier sous les ordres de José Mourinho, peu utilisé depuis l'arrivée d'Antonio Conte dans le Nord de Londres, l'attaquant de 24 ans voyait se dessiner un retour au pays. Pas au PSV, où il s'est révélé lors d'une saison 2018-2019 exceptionnelle, avec 12 passes décisives et 14 buts compilés en 33 matches d'Eredivisie.
Premier League
Tottenham met un gros coup de pression à Arsenal pour la C1
15/05/2022 À 13:05

J'ai toujours dit qu'il était un joueur important

Mais à l'Ajax, très tenté par un transfert du natif d'Amsterdam après avoir laissé filer David Neres au Shakhtar. Juste avant les fêtes, il avait ouvert le score lors d'un match importantissime face à West Ham, finalement remporté (2-1) par les Spurs. Depuis, il n'avait joué que onze petites minutes, lors du match suivant face à Crystal Palace.

"Hazard n'est pas un mercenaire, il pourrait nous surprendre avec sa future destination"

Mais, désabusé après que son équipe a concédé un deuxième but dans une rencontre qu'elle dominait pourtant, Antonio Conte a décidé de le relancer. A la 79e, trois minutes après le but de James Maddison qui a donné l'avantage aux Foxes, le technicien italien a sorti Sergio Reguilon, le latéral devenu piston, pour faire entrer son attaquant.
"Quand on me posait des questions sur Steven, j'étais toujours très clair, a rappelé l'ancien coach de l'Inter en conférence de presse d'après-match. J'ai toujours dit que, pour moi, il était un joueur important parce qu'il a des caractéristiques que nous n'avons pas beaucoup dans notre effectif. Et lorsqu'il est en bonne condition, il peut débuter ou entrer en cours de match et changer son cours."

De la frustration avant deux minutes hors du temps

Conte a eu le nez creux. Après quelques minutes plutôt discrètes, Bergwijn a eu une première situation, dans la surface, où il a tenté d'obtenir un penalty. En vain. Le Néerlandais s'est quelque peu emporté, écopant d'un avertissement. Mais il n'est pas sorti de son match.
Sur l'action suivante, il a parfaitement suivi le contrôle approximatif de son coéquipier Matt Doherty pour frapper de manière rageuse. Et égaliser. Avant de doubler la mise, 78 secondes plus tard, sur une action beaucoup plus fidèle à ce qu'il faisait à Eindhoven, lancé par Harry Kane avant de contourner Kasper Schmeichel avec maestria. 2-3, Tottenham arrache le succès le plus fou de sa saison.
Et maintenant ? Difficile d'imaginer les Spurs accompagner vers la sortie un joueur qui vient peut-être de changer le cours de son année. "Il est un joueur important et nous devons nous améliorer, devenir plus forts, a justement souligné Conte. Pas perdre un joueur et devenir moins forts." Le message était suffisamment clair. Mais le manager italien a tout de même pris soin d'insister : "Vous savez comme moi que les joueurs doivent être heureux. Et je pense que Bergwijn est heureux de rester et de jouer pour Tottenham."

10, 20 ou 30 millions : Quel est le prix de Cherki ?

Premier League
La course à la C1 est relancée : Tottenham pulvérise Arsenal
12/05/2022 À 20:35
Premier League
Liverpool se rate et offre un boulevard à City
07/05/2022 À 20:47