A Anfield plus qu'ailleurs, les légendes sont éternelles. Dimanche, il n'est pas dit que les chants les plus bruyants soient réservés à Mo Salah ou Sadio Mané de la part du public des Scousers. Car, sur les coups de 17h, c'est une gloire locale qu'on essaiera d'encourager à distance : si Liverpool doit être champion, cela passera forcément par Steven Gerrard. On ne sait s'il est "better than Lampard", comme le dit la chanson qui lui est réservée, mais il faudra cette fois être au moins aussi bon que Pep Guardiola pour permettre à son club de toujours d'aller décrocher un nouveau titre.
Dimanche, c'est une finale à distance qui se jouera. Au bout du bout d'une saison où leur rivalité n'a jamais semblé s'estomper, Manchester City et Liverpool se défieront à distance pour la couronne dans un scénario rêvé pour le meilleur championnat au monde. Ici, pas besoin de storytelling. Tous les ingrédients d'un dimanche de légende sont déjà au rendez-vous. A domicile, les Reds défieront ainsi Wolverhampton et chercheront, quoiqu'il arrive, à gagner pour espérer un miracle. Celui-ci devra venir de l'Etihad où City accueillera l'Aston Villa de Gerrard tout en ayant un petit point d'avance sur leurs rivaux.
Premier League
Salah prolonge à Liverpool
01/07/2022 À 15:11

Manchester City et Liverpool, duel palpitant pour la course au titre en Premier League

Crédit: Marko Popovic

La remontada de 2022

Alors, Liverpool doit-il y croire ? Plus que jamais à écouter les joueurs, presque surpris d'avoir réussi à maintenir ce suspense tout du long. "Franchement, ce groupe est extraordinaire, a ainsi soufflé James Milner ce mardi après la victoire arrachée face à Southampton (1-2) malgré une équipe largement remaniée. Même les gars qui n'ont pas joué autant qu'ils l'auraient voulu se sont donnés à fond tous les jours à l'entraînement, avec un niveau d'investissement qui leur permet de se montrer quand on a besoin d'eux. C'est franchement un groupe spécial et un club spécial. On se bat jusqu'au bout et on va continuer à le faire. Tout ce qu'on peut faire, c'est de pousser aussi loin que l'on peut".
"Notre sentiment, c'est qu'on a vraiment décollé en janvier, on a toujours tout donné pour finalement mener cette lutte au bout, a confirmé son capitaine Jordan Henderson au micro de Sky Sports. Si on se rappelle de janvier, si on nous avait dit qu'on serait à la lutte jusqu'au dernier match, on aurait signé direct". "Quoiqu'il arrive, on peut être fier de ce qu'on a fait", lui a encore emboîté le pas un James Milner symbolique de ce dépassement d'âme, lui qui a encore joué les rustines de service comme arrière droit ce mardi.
"Qu'est-ce que je peux dire sur ce groupe ?, a fait semblant de demander Jürgen Klopp après coup. […] Franchement, je n'ai jamais eu de groupe comme celui-ci. Ils se poussent constamment. Ce soir, c'était vraiment spécial et tout a fonctionné uniquement grâce aux gars". L'exploit de Liverpool est réel puisqu'alors qu'il ne lui reste que deux matches à disputer cette saison, un en Premier League, l'autre en Ligue des champions, le rêve d'un quadruplé est encore vivace et réel. Est-il utopique ?

"Espérer qu'Aston Villa nous fasse un cadeau"

"Le titre est improbable puisque City joue à la maison contre Aston Villa, qui joue déjà jeudi, a avancé Jürgen Klopp. Contre Burnley, ça sera dur pour eux car ils se battent pour survivre. Mais c'est le foot. Je me souviens que City a été champion en 2019 grâce à onze millimètres [un but avait été refusé à Liverpool lors du duel face à City pour onze millimètres, NDLR]. Si on doit être champion, alors il faut gagner d'abord et Aston Villa doit prendre un point à City. C'est possible. C'est improbable mais c'est possible et ça nous suffit".
Dimanche, vous entendrez sûrement des bruissements inhabituels à Anfield. Peut-être même des célébrations en cas d'évolution du score à l'Etihad. Le décorum parfait pour croire en l'exploit. "C'est toujours compliqué de se concentrer sur notre match dans ces moments-là, a reconnu Jordan Henderson. Mais on a beaucoup appris de notre expérience il y a trois ans. On va se concentrer sur ce qu'on doit faire et espérer qu'Aston Villa nous fasse un cadeau". Et c'est finalement Jürgen Klopp qui a donné le mot final, pour synthétiser l'espoir fou que caresse toute une ville : "Parfois, le football est un jeu piégeux…"

Haaland va-t-il tuer le suspense en Angleterre ? "Cela peut briser le duopole City-Liverpool"

Premier League
Fin d'une ère et petite révolution : Darwin change tout à Liverpool
15/06/2022 À 16:35
Premier League
Remplacer Mané par Nunez : Liverpool a-t-il perdu la tête ?
15/06/2022 À 13:18