Les Reds ne lâchent pas dans la course au titre. Les joueurs de Liverpool sont allés s'imposer sur la pelouse d'Aston Villa, mardi, en match en retard de la 33e journée de Premier (1-2). Ils reviennent ainsi à hauteur du leader Manchester City qui jouera mercredi à Wolverhampton (86 points et +68 contre +65 en faveur des Citizens). Très vite menés après un but de Douglas Luiz (3e), les joueurs de Jürgen Klopp ont souffert mais égalisé rapidement par Joël Matip (6e) avant de prendre un avantage définitif grâce à Sadio Mané (65e). Ils mettent la pression sur leurs concurrents.
Equipe de France
Fekir ne sait pas comment reconquérir Deschamps : "J’ignore sur quoi il se base"
IL Y A 11 HEURES
Contrairement à ce que certains observateurs annonçaient, les Villans de Steven Gerrard, légende de Liverpool, n'ont fait preuve d'aucune docilité dans cette rencontre. Dès les premières secondes, ils ont pressé haut et fort pour faire reculer des visiteurs qui ont mis le pied sur le ballon mais surtout sérieusement manqué de repères avec un onze de départ remanié. Inhabituel arrière gauche, Konstantinos Tsimikas a subi comme Trent Alexander-Arnold de l'autre côté. Ollie Watkins a buté sur Alisson (3e), mais Douglas Luiz a trompé le gardien dans la foulée suite à un centre de Lucas Digne (1-0, 3e).

Liverpool à la peine

Déjà intenses, les débats sont encore montrés d'un cran avec l'égalisation rapide de Liverpool par l'intermédiaire de Matip dans les six mètres après un gros cafouillage et certainement quelques fautes non-sifflées (1-1, 6e). Le ballon a continué de circuler d'une surface à l'autre à toute vitesse et Digne a raté la cible (12e) tout comme Mané de l'autre côté (13e). Le Sénégalais a aussi placé une belle tête sur un centre de Tsimikas mais le ballon a fini à gauche du cadre (19e). Liverpool a également eu chaud quand Alisson s'est loupé devant Watkins qui, surpris, n'a pas su le punir (21e). Fabinho qui peinait dans le jeu, est même sorti blessé (30e).

Sadio Mané (Liverpool) au milieu de la tenaille d'Aston Villa, le 10 mai 2022 en Premier League

Crédit: Getty Images

Les deux équipes se sont rendu coup pour coup dans cette première période débridée avec un Philippe Coutinho, autre ancien Red, qui a montré ses qualités techniques avant de manquer de précision à la finition (33e) alors que Naby Keïta a loupé le coche aux six mètres (34e). Liverpool a tout de même doucement pris l'ascendant au milieu de terrain à l'image de Curtis Jones qui est monté en puissance mais a un peu trop enlevé sa tentative (45e+1).

Le quadruplé reste possible

Les choses n'ont pas changé à la reprise avec un coup franc d'Alexander-Arnold qui a flirté avec la cage d'Emiliano Martinez (48e) et la réponse immédiate d'Aston Villa sur laquelle Coutinho a glissé dans la zone de vérité au moment de frapper (49e). Lancé juste après l'heure de jeu, Thiago Alcantara a apporté davantage de maîtrise aux visiteurs. Luis Diaz a filé sur la gauche après une récupération dans le camp adverse et Mané a joliment repris son centre à mi-hauteur d'une petite tête décroisée (1-2, 65e). Il compte désormais 15 buts en championnat cette saison.
Aston Villa n'a pas renoncé pour autant et Danny Ings a donné du travail à Alisson (68e). A peine sorti du banc (71e), Mohamed Salah a aussi obligé Martinez à intervenir (72e). Ings est revenu à la charge (84e) et a même marqué mais était hors-jeu (85e). Sur la touche, Klopp n'était pas du tout serein. Le coach allemand a finalement pu retrouver le sourire car ses hommes ont renoué avec le succès après leur match nul contre Tottenham (1-1). Le quadruplé reste possible pour les Reds à qui il reste deux matches à jouer en championnat mais aussi deux finales dont la prochaine en Cup contre Chelsea le week-end prochain.
Premier League
Gerrard, l'occasion inattendue d'exorciser ses démons
18/05/2022 À 21:14
Premier League
"Le titre est improbable mais possible et ça nous suffit"
17/05/2022 À 22:05