Et une de plus qui font six. Manchester City a engrangé une sixième victoire consécutive, ce samedi après-midi face à Wolverhampton (1-0), en dominant de la tête et des épaules. Les Skyblues ont manqué de réussite dans l'avant-dernier geste en première période, mais l'expulsion de Raul Jiménez juste avant la mi-temps leur a facilité la tâche. Le leader de Premier League a dès lors monopolisé le ballon et multiplié les occasions, et c'est sur penalty que Raheem Sterling a fait craquer les Wolves. Tout va bien pour les hommes de Guardiola.
Premier League
"Je ne suis pas son père" : Guardiola a témoigné au procès de Mendy
14/11/2022 À 19:09
Ce genre de matches, City en a connu des tas. Les Wolves, 2es pire attaque du championnat avec 12 buts en 15 matches et muets depuis trois rencontres, se déplaçaient avec une ambition mesurée. Ils n'ont jamais contesté la mainmise des Citizens sur le ballon, et ont souffert face au maître à jouer adverse, le latéral droit João Cancelo. C'est lui qui a trouvé Bernardo Silva pour une frappe du gauche pas assez enroulée (10e). Lui qui a vu son tir trop faible arrêté par José Sá (22e), et qui a servi un Sterling trompé par le rebond dans la surface (24e) puis proche d'obtenir un penalty (36e).
Et au bout d'une fade première période, marquée par le choc tête contre tête entre Ruben Neves et Max Kilman à la demi-heure de jeu, il y a eu le tournant du match. Raul Jiménez a été averti pour une faute sur Rodri (45e+1), puis pour ne pas l'avoir laissé jouer le coup franc (45e+2). Carton rouge évitable qui a condamné Wolverhampton, jusqu'ici dépendant des quelques fulgurances d'Adama Traoré, à défendre en seconde période. Ce deuxième acte, City le bouclera avec 76% de possession de balle. Ilkay Gündogan a cru ouvrir le score de la tête, mais Conor Coady a sauvé les siens sur la ligne de but (55e), retardant l'échéance.
Des regrets, les Wolves en auront, un peu. Car le penalty accordé à City pour une main, ou plutôt une aisselle de João Moutinho, paraît contestable. Le remuant Sterling ne s'est pas fait prier (66e, 1-0) pour inscrire son 100e but en PL. Derrière, Jack Grealish, discret et en manque de confiance, a manqué l'immanquable (70e) alors que José Sá a maintenu les siens en vie face à Bernardo Silva (72e) et Gabriel Jesus (80e). Et si Wolverhampton peut avoir des regrets, c'est aussi parce que, sur leur seule incursion dans les 20 derniers mètres adverses en seconde période, Podence a déposé le ballon sur la tête de Kilman au second poteau. Une superbe parade réflexe d'Ederson (90e+2) a validé le succès des Skyblues, assurés de rester leaders de Premier League à l'issue du week-end. Les Wolves restent 8es et alignent un 4e match sans marquer. Et la suspension de son avant-centre Raul Jiménez n'arrangera rien...
Premier League
Une victoire et cinq points d'avance en tête : Arsenal va passer Noël au chaud
12/11/2022 À 21:41
Premier League
Toney met fin à la série de Manchester City
12/11/2022 À 14:38