C'est un séisme qui va forcément laisser des traces. Manchester United ne peut pas perdre 5 à 0 dans son stade mythique face à un rival historique comme Liverpool, sans que cela n'entraîne des décisions fortes. Et des changements profonds. De quoi penser qu'Ole Gunnar Solskjaer ne peut pas rester à son poste de manager très longtemps. Ce n'est plus possible. Ce revers humiliant est la tâche de trop. "Quand Ole Gunnar va-t-il être viré ?", résume ce lundi en Une le tabloïd The Sun, laissant penser que c'est une question d'heures.
Si son passé d'ancienne idole lui offre un statut à part dans le cœur des fans et une protection hors norme sur les plateaux télés grâce à ses anciens partenaires, Ole Gunnar Solskjaer voit sa position devenir de plus en plus intenable. Sans grande surprise, ce dimanche est déjà mémorable. L'image des fidèles d'Old Trafford quittant le stade en cours de match restera ainsi à jamais marquée dans l'histoire des confrontations entre Reds et Red Devils. Une vraie humiliation pour chaque amoureux de Man U. Et le premier coupable est forcément le coach.
League Cup
Diogo Jota sort Arsenal, Liverpool va défier Chelsea à Wembley
HIER À 19:45
Solskjaer n'est pas le manager qu'il faut pour Manchester United
Le pire dans tout cela ? Ole Gunnar Solskjaer ne peut même pas se cacher derrière l'argument de l'accident de parcours. Son équipe n'a plus gagné depuis quatre rencontres en Premier League. Et pointe à la septième place du championnat, à huit longueurs déjà du leader Chelsea et sept de son dauphin Liverpool, après neuf journées. United vogue d'ailleurs actuellement dans les mêmes eaux que quand David Moyes, Louis van Gaal et José Mourinho ont été forcés de quitter le navire. Pour ne rien arranger et comme cela s'est vu dimanche, Manchester n'affiche aucune idée collective claire après bientôt trois ans de mandat du Norvégien.
Malgré plus de 450 millions d'euros investis sur le marché des transferts et même si les déséquilibres de son effectif n'aident pas, United manque d'un projet de jeu digne de ce nom. Et c'est encore plus criant quand on compare les Red Devils avec les autres géants du Royaume. Même si la direction du club a d'autres priorités ("La stratégie est commerciale avant d'être sportive", avait résumé ce weekend notre chroniqueur Philippe Auclair), le bilan sportif actuel pousse à penser que l'heure du changement a sonné même si l'ancien "super-sub" refuse l'idée de lâcher prise ("J'ai trop avancé, on a trop avancé ensemble en tant que groupe pour abandonner maintenant", a assuré Solskjaer).
"Je pense qu'il a fait un bon travail jusqu'à présent mais pour affronter Klopp, Guardiola ou Tuchel, ils ont besoin d'un meilleur coach, a prévenu Jamie Carragher sur Sky Sport. Ole Gunnar Solskjaer n'est pas le manager qu'il faut pour Manchester United s'ils veulent passer au prochain niveau. Il ne sera jamais Jürgen Klopp, Pep Guardiola ou Thomas Tuchel." Un constat cinglant. Sans appel. Partagé par nombre d'observateurs outre-Manche, où l'idée générale est que Manchester n'arrivera pas à être champion avec Solskjaer sur son banc. Et pourtant, il y a encore un petit doute sur son avenir plus ou moins proche.

Cristiano Ronaldo lors de la déroute de Manchester United face à Liverpool, le 24 octobre 2021 en Premier League

Crédit: Getty Images

Neville : "Je suis persuadé que Solskjaer va avoir les moyens de changer les choses"

Alors qu'il semble difficile d'imaginer l'aventure se poursuivre après un tel fiasco et un bilan si mitigé, il n'est pas exclu de penser que sa direction va encore persister à lui maintenir sa confiance. "La pression après ce match va être intolérable d'une certaine manière. La direction a fait comprendre à tout le monde que le manager dispose d'un soutien sans faille. Mais des résultats comme celui-ci sapent toutes ces certitudes, c'est sûr", estime sur Sky Sport Gary Neville, fidèle soutien de Solskjaer. "Manchester a besoin de changement. Et je suis persuadé qu'Ole Gunnar Solskjaer va avoir les moyens de changer les choses même si la pression va être énorme de toutes parts".
Les noms de Zinedine Zidane ou Antonio Conte, qui sont actuellement libres, reviennent cependant déjà avec insistance dans le nord de l'Angleterre. Et ce n'est qu'un début car le tsunami de dimanche n'en est surement qu'à sa première vague connaissant la presse britannique. "Nous sommes restés fidèles à Solskjaer, mais il est là depuis près de trois ans maintenant et avec les signatures au début de la saison, Manchester devrait se battre pour le titre. Mais là, je ne vois pas comment", lance sur la BBC Chris Sutton, l'ancien attaquant de Chelsea ou de Blackburn "Il doit partir, non ?". C'est la question dans toutes les têtes à United depuis dimanche soir.
Premier League
Rangnick sur la bouderie de Ronaldo : "Quand il sera entraîneur, il comprendra..."
HIER À 23:26
Premier League
CR7 frustré mais une efficacité retrouvée : Manchester United se réveille
HIER À 21:53