On avait fini par oublier que Philippe Coutinho pouvait être autre chose qu’un simple nom sur une longue liste d’indésirables. Ce samedi, le Brésilien est redevenu un joueur de football à part, à même de changer la destinée d’un match, aussi mal engagé soit-il. Dans l’ambiance bouillante de Villa Park, c’est bien de lui qu’est venue l’étincelle, celle à même de mettre le feu à une défense de Manchester United qui ne méritait que ça. La conclusion : une action décisive pour le but du 2-1 puis un but dans le dernier quart d’heure pour permettre à sa nouvelle troupe d’enfoncer MU un peu plus (2-2).
Pourtant, quand il est entré en jeu, rien ne prédestinait le Brésilien à un tel numéro. Alors qu’il ajustait ses chaussettes, il a vu Morgan Sanson offrir le but du break contre le cours du jeu à Bruno Fernandes (0-2). On a connu meilleur timing pour une entrée en jeu.
Premier League
City, c'est l'extase : "Nous sommes des légendes"
22/05/2022 À 19:41

"Beaucoup de hauts et de bas"

Mais ce samedi, Coutinho avait envie de reprendre son destin en main après cinq ans d’une errance loin de la Premier League. "Il y a eu beaucoup de hauts et de bas, a-t-il confié sans détour à Sky Sports au coup de sifflet final. Mais c’est le passé désormais, je suis ici, je suis concentré sur les objectifs du club et de mon manager pour aider mes coéquipiers et le club".
Contrairement à ses dires, de son départ de Liverpool en 2018 à son retour en Premier League en 2022, Coutinho a suivi une trajectoire rectiligne, uniquement tournée vers le bas. Recruté pour succéder à son pote Neymar à l’animation barcelonaise, il aura incarné le fiasco de la direction Bartoméu, avec un salaire en inadéquation à ses performances. Et son prêt au Bayern n’aura pas changé grand-chose à l’affaire.
Alors, à son retour en Catalogne à l’été 2020, Coutinho a retrouvé un costume bien trop étroit pour son talent : celui de remplaçant de luxe, plus pour le prix à payer que pour les performances du Brésilien. A son arrivée, Joan Laporta avait promis de trouver une solution concernant son coûteux milieu. Encore fallait-il trouver preneur.

Comment la haine entre Raiola et Guardiola pourrait coûter l'arrivée d'Haaland à City

Gerrard y croit encore

Un homme n’avait pas oublié le magicien brésilien. Convaincu qu’il avait encore quelques tours à offrir, il a tout fait pour le ramener dans un championnat qui sied à ses qualités. Ancien partenaire à Liverpool, Steven Gerrard n’a pas hésité à peser de tout son poids auprès de son board pour inciter les Villans à miser sur lui. En ce samedi, on se dit que le pari est soudainement devenu très alléchant. "C’est un très bon début, a d’ailleurs estimé Stevie G après coup. On a simplement ramené un footballeur de très grande qualité au club. On doit simplement lui faire reprendre le rythme de ce genre de rencontres".
On ne sait pas encore si on a retrouvé le Philippe Coutinho de Liverpool. En revanche, il n’a pas manqué de faire mal, très mal à l’ennemi intime des Reds, chose qu’il avait rarement faite lors de son passage à Anfield. Son entrée a dynamisé les transmissions des Villans et c’est sur une de ses accélérations que l’espoir est revenu après une belle conclusion du jeune Jacob Ramsey (2-1, 77e). Puis, il s’est trouvé au bon endroit au bon moment, qualité des grands joueurs paraît-il, pour pousser au fond l’offrande du même Ramsey.
"Ces matches m’avaient manqué et la Premier League avec", a encore concédé le héros du jour. L’inverse est aussi vrai. En espérant que l’étincelle entrevue à Villa Park redevienne un feu ardent et enfin retrouvé…
Premier League
City, un champion renversant !
22/05/2022 À 16:56
Premier League
L'Histoire penche nettement du côté de City
22/05/2022 À 00:24