Trois jours après avoir essoré le PSG, le rouleau compresseur Manchester City est venu à bout de West Ham (2-1). Le 4e de Premier League était attendu, et il n’a quasiment pas existé à l’Etihad Stadium face aux joueurs de Pep Guardiola, qui ont fait la différence grâce à Ilkay Gündogan et Fernandinho. Ce succès, le 5e de suite toutes compétitions confondues pour les Sky Blues, a permis à City de revenir provisoirement à hauteur de Chelsea en tête du championnat pendant quelques heures. Puis, le club londonien a pris un point d'avance après son nul à Stamford Bridge face à Manchester United (1-1).
On aurait pu penser que le gros duel livré face à Messi et compagnie en milieu de semaine pouvait affaiblir les joueurs de Manchester City dans un des gros chocs de cette 13e journée, il n’en a rien été. Avec seulement deux changements effectués dans son onze par rapport à mercredi, Pep Guardiola, toujours privé de De Bruyne, Grealish et Foden a fait confiance à ses joueurs en forme du moment pour prolonger la bonne dynamique mancunienne. Et comme souvent, le tacticien espagnol ne s’est pas trompé.
Premier League
Le 13 a porté malheur, City accroché à Southampton
22/01/2022 À 19:25

Ederson a longtemps été au chômage technique

Sous une neige qui a progressivement compliqué les conditions de jeu au cours du premier acte, ses troupes ont pris très tôt le contrôle de la partie. David Moyes et son équipe ont d’abord réussi, avec leurs armes, à bousculer le champion en titre (13e, 23e). Mais ce sont bien les locaux qui se sont procurés les plus belles occasions du premier acte (7e, 17e, 28e), Aymeric Laporte touchant notamment le poteau sur corner (16e), avant que Gündogan ne profite d’un tir dévié de Mahrez pour reprendre le ballon victorieusement à dans les six mètres (1-0, 33e).
Eux aussi engagés en coupe d’Europe cette semaine, les Hammers ont semblé manquer de jus, incapables de répondre à l’organisation collective et aux efforts mancuniens. Si la neige a disparu en seconde période, les Londoniens n’ont jamais trouvé les clés pour rebondir, sevrés de ballons dans un deuxième acte où City a longtemps géré, se procurant plusieurs opportunités de doubler la mise (56e, 73e, 80e).
Pep Guardiola a attendu longtemps pour effectuer son seul changement du match, mais il s’est avéré payant. Seulement quelques minutes après avoir fait entrer Fernandinho (87e), il a vu le milieu brésilien marquer son premier but depuis octobre 2018 en championnat pour plier l’affaire (2-0, 90e). Manuel Lanzini a eu beau décocher une superbe demi-volée à la dernière seconde, le mal était fait (2-1, 90e+4). Cette victoire, la 11e des Cityzens lors de leurs 13 derniers affrontements face aux Irons, permet aux Mancuniens de poursuivre leur duel au sommet mais à distance avec Chelsea.
Premier League
Rashford-Cavani-Martial, l'heure des supersubs : "Je suis très content qu'ils aient inscrit ce but"
22/01/2022 À 18:48
Premier League
Fergie Time : Rashford sauve un tout petit Manchester United
22/01/2022 À 16:57