Old Trafford a été rouge, mais pas rouge mancunien, ce dimanche après-midi. Le Théâtre des Rêves n'a rien eu de féérique pour les Red Devils et a tourné au cauchemar face à Liverpool, auteur d'un succès marquant face à son vieil ennemi (0-5). Quatre jours après avoir vibré lors de la remontada de Manchester United contre l'Atalanta Bergame (3-2), les supporters mancuniens ont très vite déchanté et c'est tout un club qui plonge dans la crise. En s'inclinant très largement face à l'ennemi de toujours et un triplé de Mohamed Salah, les Red Devils ont montré toutes leurs limites du moment.
Il faut dire que l'entraîneur norvégien, toujours soutenu par ses dirigeants, a tendu le bâton pour se faire battre alors qu'il avait la possibilité de frapper un grand coup en tenant tête à Liverpool. Quatre jours après la première mi-temps indigeste en Ligue des champions, Solskjaer a malgré tout fait le choix de conserver sa confiance aux onze joueurs qui avaient débuté contre l'Atalanta. Mal lui en a pris car les coéquipiers de Cristiano Ronaldo ont réussi à faire pire que mercredi, en rentrant aux vestiaires avec quatre buts de retard.
Premier League
CR7 historique, United diabolique
IL Y A 21 HEURES

Pogba voit rouge

Est-ce d’ailleurs les choix de Solskjaer qui ont poussé Manchester United à sombrer dans de telles proportions ? Un coach n’est jamais le seul responsable même s’il est le premier fusible et certaines de ses décisions ne jouent pas pour lui. Parmi les hommes forts de la remontada en Ligue des Champions, Pogba a vécu la première mi-temps sur le banc avant de rentrer sur la pause. Certainement frustré et voulant montrer à son coach qu’il méritait de débuter, l’international français a montré de l’envie. Trop d’envie.
A peine un quart d’heure après son entrée, Pogba a quitté la pelouse d’Old Trafford pour une expulsion logique suite un tacle plus qu’appuyé sur Naby Keita, obligé de sortir sur civière. Cristiano Ronaldo, invisible, avait réussi à passer entre les gouttes avant la pause pour un geste d’humeur, Pogba n’y a pas échappé. Un revers historique pour les locaux qui ne doit pas faire oublier la prestation de Liverpool.

Salah pour l’histoire

Si les supporters mancuniens ont rapidement quitté le stade, c’est aussi parce que le rival de toujours a rendu une copie parfaite. Intenables depuis le début de la saison, les Reds ont fait ce qu’ils savaient faire de mieux : étouffer leur adversaire et les couler rapidement. Keita a d’abord ouvert le score sur une offrande de Salah (5e). Le début du show pour l’Egyptien. D’abord passeur, l’ancien du FC Bâle a écrit un peu plus sa légende à Liverpool et en Premier League. Revenu à hauteur de Didier Drogba la semaine dernière contre Watford, Salah est devenu le meilleur buteur africain de l’histoire du championnat anglais, en inscrivant le troisième but des Reds (38e).
Plutôt que de s’arrêter en si bon chemin, le n°11 de Liverpool y est allé de son triplé avec un but dans le temps additionnel de la première période puis au retour des vestiaires, histoire de mettre complètement Manchester United la tête sous l’eau et doucher les espoirs de remontada. Ce choc devait permettre de voir où les deux clubs se situaient, il a finalement été historique. Pendant que les Mancuniens ont rejoué "The Walking Dead" pendant 90 minutes, ce fut la cour de miracles avec cette manita pour Liverpool, qui recolle à un point de Chelsea. Cette bataille à trois pour le titre avec les Blues et Manchester City promet. Une course que Solskjaer devra certainement regarder de chez lui…
Premier League
L'improbable but d'Arsenal : Blessé, De Gea était à terre mais l'arbitre n'a rien voulu savoir
IL Y A UN JOUR
Premier League
"Référence tactique", sacré caractère et rôle hybride : Rangnick, ça peut être explosif !
HIER À 15:15