Arsenal peut quasiment oublier la Ligue des champions. Auteurs d'une prestation insipide lundi soir à St James' Park, les Gunners se sont logiquement inclinés face à un Newcastle nettement dominateur (2-0). Ben White contre son camp, puis l'ancien Lyonnais Bruno Guimaraes, omniprésent, ont permis aux Magpies de s'offrir le premier succès de prestige de leur saison. Cinquièmes à deux points de Tottenham (4e), qui dispose d'une différence de buts nettement favorable, les hommes de Mikel Arteta devront espérer une défaite des Spurs contre la lanterne rouge Norwich lors de la dernière journée, et s'imposer contre Everton. Tout sauf évident…
Le film du match

Inoffensif Arsenal

Ligue 1
Chelsea, Juventus, Newcastle... : Neymar, des options en questions
26/06/2022 À 22:07
Avant lundi soir, Newcastle était l'une des équipes qui avaient le moins le ballon en Premier League. Contre Arsenal, les Magpies l'ont eu 67% du temps en première période. Cette saison, Allan Saint-Maximin et ses coéquipiers n'avaient pris qu'un point contre les membres de l'actuel "Big Six". Ils viennent d'en prendre trois contre le cinquième. Les Gunners ont longtemps occupé la quatrième place en 2022. Mais lundi, ils avaient tout sauf le visage d'un prétendant à la Ligue des champions, comme jeudi sur la pelouse de Tottenham (3-0). Cela "tombe bien", puisque c'est très certainement de la Ligue Europa qu'ils devront se contenter la saison prochaine.
Arsenal n'a cadré que deux fois au St James' Park, et ne s'est jamais créé une occasion digne de faire passer un véritable frisson en tribunes. Dominés d'entrée dans l'engagement, acculés devant leur but, les hommes d'Arteta ont passé une bonne partie du premier acte à défendre. Et n'ont absolument pas changé de visage au retour des vestiaires. Dominateurs territorialement en première période, les hommes d'Eddie Howe y ont ajouté un peu plus de danger après la reprise, et le revenant Ben White, mis sous pression par Calumn Wilson sur un centre de Joelinton, a trompé son propre gardien (1-0, 55e). A l'origine de ce but, l'arbitre a rendu une touche à Newcastle après celle mal réalisée par Nuno Tavares…

Un nul suffira pour Tottenham dimanche

Emil Smith Rowe, fantomatique, avait alors déjà cédé sa place à Gabriel Martinelli. Alexandre Lacazette et Nicolas Pépé ont suivi. Mais rien n'y a fait : Arsenal n'a presque jamais déstabilisé le bloc adverse. Wilson a manqué le cadre de peu (63e, 72e) avant de passer à quelques centimètres d'inscrire l'un des buts de la saison, d'une demi-volée pleine d'instinct aux 35 mètres (82e). Jacob Murphy a lui buté sur Aaron Ramsdale au bout d'un contre qui aurait pu être mieux négocié (80e). Et c'est logiquement que Bruno Guimaraes, encore étincelant dans tous les compartiments du jeu, a libéré les siens en suivant une sortie de Ramsdale dans les pieds de Wilson pour marquer du droit (2-0, 85e).
Une soirée cauchemardesque à tous les niveaux pour Arsenal, puisque Takehiro Tomiyasu est sorti sur blessure musculaire avant la pause (39e). Dimanche, le club londonien accueillera un Everton qui aura les crocs dans sa lutte pour le maintien, tandis que Tottenham se déplacera chez un Norwich déjà condamné. Un match nul suffira pour les Spurs - qui comptent une différence de +24 contre +9 pour Arsenal -, pour se qualifier en C1 et laisser son ennemi à quai. Autrement dit, une (presque) formalité…
Premier League
La course à la C1 est relancée : Tottenham pulvérise Arsenal
12/05/2022 À 20:35
Premier League
Une manita et la place de leader : Grand bleu pour City
08/05/2022 À 17:22