C’est une fin de série, mais c’est aussi un peu plus que cela. Ce samedi, à Anfield, Liverpool a laissé échapper deux points dans la folle course pour le titre de champion d’Angleterre qui l’oppose à Manchester City. La faute au Tottenham d'Antonio Conte, venu chercher un très bon résultat (1-1) après un match bien animé. Comme depuis plusieurs années outre-Manche, les joueurs de Jürgen Klopp et ceux de Pep Guardiola se livrent un terrible bras de fer à distance pour savoir qui finira sur la plus haute marche du podium.
Et les Reds, qui étaient pourtant sur une série de 6 victoires, toutes compétitions confondues, ont été les premiers à lâcher du lest. Et pourtant, à entendre l’entraîneur allemand qui a redonné sa fierté au club du Nord de l’Angleterre, sacré champion d’Europe en 2019 avant de briser la malédiction du club de Steven Gerrard en Premier League en 2020, on avait presque l’impression que Liverpool venait de gagner.
Ligue des champions
Comment Guardiola a perdu la bataille du coaching
05/05/2022 À 14:08

"C'est la meilleure version du Liverpool de Klopp, la plus aboutie"

"Je suis vraiment heureux de la performance et fier de la mentalité qu’ils (les joueurs de Liverpool) ont montré face à un adversaire excellent, avec un très bon plan de jeu", a déclaré Klopp au micro de BT Sport après le coup de sifflet final. Troisième meilleure équipe de Premier League sur les dix dernières journées, Tottenham, à la lutte pour la 3e ou 4e place du championnat anglais, directement qualificatives pour la Ligue des champions, n’est en effet pas n’importe qui.
Tottenham avait une semaine pour se préparer, quand nous jouons tous les trois jours
La formation d’Antonio Conte, qui a ouvert le score par l’incontournable Heung-Min Son, aurait même pu jouer un plus mauvais tour aux locaux, sans l’égalisation de Luis Diaz. "Ils ont ouvert la marque et nous avons dû garder notre calme, tout en augmentant la pression sur le terrain, ce qui n’est pas facile", a ainsi commenté Jürgen Klopp.

"On a vu les failles de Liverpool… et surtout sa capacité à les corriger"

"Ce n’est clairement pas le résultat que nous recherchions, mais la performance de l’équipe était celle que j’attendais donc ça me va", a enchaîné l’entraîneur allemand, qui a encore appuyé sur la qualité de son adversaire, qui avait "une semaine pour se préparer, quand nous jouons tous les trois jours".
Il y a d’autres matches à jouer. Nous devons continuer à aller de l’avant
Sur BBC Sport, l’ancien boss du Borussia Dortmund a précisé sa pensée : "Harry Kane et Son (les attaquants de Tottenham) étaient complètement reposés (contrairement à ses joueurs). C’est pourquoi le quadruplé est aussi compliqué à réaliser, et pourquoi personne ne l’a fait dans ce pays", a-t-il indiqué en référence à la moisson de trophées espérée par le club des bords de la Mersey, déjà vainqueur de la League Cup, et présent en finale de la C1 et de la FA Cup. Mais désormais légèrement éloigné du titre en Angleterre.

"Le quadruplé n'a rien d'utopique" : Liverpool, une belle tête de favori

Le match fou vécu par sa troupe à l’Estadio de la Ceramica (2-3), en demi-finale de la Ligue des champions, mardi, face à Villarreal, explique en effet pourquoi les Reds n’ont pas réussi à enchaîner. Ou alors, peut-être que l’excitation d’une 4e finale de Coupe d’Europe en six ans n’était pas retombée au moment du coup d’envoi ? Après avoir repoussé cette idée, Jürgen Klopp a affiché sa détermination : "Il y a d’autres matches à jouer (Aston Villa, Southampton puis Wolverhampton). Nous devons continuer à aller de l’avant".
Très vite, il a été rejoint par son défenseur central néerlandais Virgil van Dijk qui reconnaissait que "perdre des points, c’est frustrant. Mais nous devons reprendre nos forces pour les matches à venir, qui s’annoncent passionnants. On doit se servir de cette frustration pour préparer le match contre Villa". Et croiser les doigts pour que, ce dimanche (à 17h30, à suivre en DIRECT commenté), Manchester City, également sorti lessivé d’un match irréel face au Real, lâche lui aussi des points face à Newcastle.

Klopp jusqu'en 2026, est-ce la naissance d'une dynastie ? "Ce mot n'existe pas en Angleterre"

Ligue des champions
Dates, tirages, finale : le calendrier complet de la phase finale de la Ligue des Champions 2021
16/02/2021 À 09:54
Ligue des champions
Barça-PSG, Atlético-Chelsea, Porto-Juve : le programme des 8e de finale de la Ligue des Champions
10/02/2021 À 18:19