Comme si rien n'avait changé. Cristiano Ronaldo a fêté son retour à Manchester United, plus de 12 ans après son dernier match de Premier League, en inscrivant un doublé dans la victoire autoritaire des siens contre Newcastle (4-1). Old Trafford n'a eu de cesse de chanter à la gloire du Portugais, souvent brouillon mais réaliste, avec de bons Paul Pogba, Bruno Fernandes et Luke Shaw dans son sillage. Les Magpies y ont cru l'espace de 8 minutes après leur égalisation avant le second but de "CR7". Les Red Devils ont concrétisé leur domination pour passer leaders provisoires de Premier League.
Le film du match
Une feinte de tir, un passement de jambe mais une tentative qui finit dans le petit filet. Après 11 minutes, un frisson émanait des travées d'Old Trafford. Ronaldo entrait dans son match. Scruté de toutes parts, l'ancien Madrilène et Turinois n'a souvent pas été à la hauteur des attentes. Des contrôles manqués (5e), des frappes ratées (9e, 23e, 39e). Mais un flair intact.
League Cup
United déjà à la trappe, Chelsea, Tottenham et Arsenal passent
HIER À 21:04

Le Brésil injuste avec Neymar ? "S’il veut être respecté, il doit gagner la Coupe du monde"

Trouvé côté droit, Jadon Sancho a repiqué dans l'axe pour un tir à ras de terre. Freddy Woodman a relâché un ballon sur lequel s'est jeté Ronaldo pour ouvrir le score de près (45e+2, 1-0). Avant ça, Raphaël Varane avait été proche de cadrer sur corner (20e) comme Bruno Fernandes d'une frappe lointaine (30e). C'est donc son compatriote qui a libéré Old Trafford.

Pogba encore passeur

Match à sens unique ? Presque. Ancrés dans le camp de Newcastle, les Mancuniens se sont exposés à des contres. Matt Ritchie n'a pas assez appuyé une frappe cadrée (24e). Allan Saint-Maximin, remuant comme toujours, a manqué de soutien aux abords de la surface. Des avertissements qui n'ont pas suffi aux Red Devils.

"Il y a des chances que Griezmann soit sifflé par les fans de l'Atlético"

Miguel Almiron a semé Pogba avant d'effacer Harry Maguire sur une énième contre-attaque. Il a trouvé Saint-Maximin qui a décalé Javier Manquillo dans la surface à droite. Face-à-face gagné avec David De Gea (56e, 1-1). Manchester puni. Manchester vexé. Shaw, toujours actif dans son couloir gauche, a pris l'axe pour faire la différence et servir Ronaldo à gauche dans la surface. La frappe du Portugais a filé entre les jambes de Woodman (62e, 2-1).
Newcastle embêtera des équipes en Premier League, mais n'a pas eu les ressources pour renverser Manchester United chez lui. Même si Joelinton, très en jambes, a forcé De Gea à une parade après avoir dribblé un Varane pas toujours impérial (67e). Les Magpies devront s'expliquer sur leur choix de ne pas jaillir sur Bruno Fernandes aux 20 mètres plein axe. Une frappe en lucarne plus tard, Manchester avait tué le match (80e, 3-1).
Le Portugais a été, comme souvent, le catalyseur du jeu mancunien, le point de créativité N°1. Parfois plus effacé derrière lui, Pogba a réussi un joli numéro pour que Jesse Lingard participe à la fête (90e+2, 4-1). Son compère au milieu, Nemanja Matic, a alterné de bonnes initiatives et des approximations dans ce rôle de sentinelle. La faute au manque de rythme, peut-être. Ole Gunnar Solskjaer aura le temps d'y réfléchir. Pour l'heure, Manchester fête son numéro 7.
Premier League
MU s'impose à West Ham après un final de folie, Ronaldo frappe encore
19/09/2021 À 15:01
Transferts
Les 6 infos mercato qui vous ont échappé ce week-end
19/09/2021 À 14:53