Il a fait pleurer sa mère de bonheur, il a fait perdre leur voix aux près de 73 000 spectateurs présents à Old Trafford, et il a mené son équipe vers un 3e succès cette saison, permettant aux Red Devils de conserver la première place du championnat. Bref : Cristiano Ronaldo a vécu un retour parfait ce samedi face à Newcastle (4-1). Douze ans après sa dernière apparition avec le maillot rouge sur la pelouse mancunienne, le Portugais a vécu cette 4e journée de championnat comme un rêve.
"Mon retour à Old Trafford était juste un rappel de la raison pour laquelle ce stade est surnommé 'le Théâtre des rêves', a d’ailleurs expliqué l'attaquant sur Instagram après la rencontre. Pour moi, cela a toujours été un endroit magique où vous pouvez réaliser tout ce que vous avez en tête. Avec tous mes coéquipiers et le soutien incroyable que nous recevons toujours des tribunes, nous poursuivons notre chemin avec confiance."

2 buts en 2 tirs cadrés, et une foule en délire

Premier League
MU s'impose à West Ham après un final de folie, Ronaldo frappe encore
19/09/2021 À 15:01
Depuis l’annonce de son retour, à quelques heures de la fin du mercato il y a deux semaines, les fans du club mancunien ne pensaient plus qu’à revoir le quintuple ballon d’Or, vainqueur de la dernière C1 du club en 2008, sur le rectangle vert avec leur tunique. Ils n’ont pas été déçus. Et après le doublé inscrit ce samedi, les maillots CR7, déjà denrée rare depuis sa signature, vont d’autant plus se vendre à prix d’or. "Je m’attendais à marquer un but, mais pas deux", s'est même permis le héros du jour à la télévision anglaise, alors que les chants des fans, restés nombreux en tribunes de longues minutes pour voir l'idole après le coup de sifflet final, se faisaient encore entendre.
Instagram
Ronaldo, 36 ans et qui en a pourtant vu d’autres, a toutefois commencé la rencontre intimidé par l’ambiance, comme il l’a raconté : "J'étais tellement nerveux en commençant le match. C'était normal. Cela ne s'est peut-être pas vu. Je ne m'attendais pas à ce que les fans chantent mon nom durant tout le match." Alors que le chant à sa gloire, "Viva Ronaldo", n’a cessé de raisonner dans les travées du stade de Manchester, le Portugais a montré sa capacité à faire son trou au sein d’un effectif pléthorique, notamment devant.
Surtout, il a fait la démonstration de sa transformation. D'un joueur rapide et explosif, dribbleur et créateur de déséquilibres depuis les ailes, comme c’était le cas il y a douze ans, il est devenu un buteur unique à l’instinct et à l’efficacité redoutable. Positionné dans l’axe, touchant peu de ballons (62, 3e plus faible total pour un joueur de champ titulaire côté United), il n’a gagné aucun de ses 4 duels disputés et a démarré le match avec quelques arabesques et, surtout, une frappe totalement manquée à la 9e minute.
Mais alors que son équipe peinait à combiner et créer le danger face au bloc bas des Magpies, il a profité d’une erreur du portier Freddy Woodman sur une frappe de Greenwood pour, en vrai renard des surfaces, pousser le ballon au fond des buts et faire chavirer Old Trafford (45e+2). Puis, alors que son équipe avait vu Javier Manquillo égaliser au retour des vestiaires (56e), il a réalisé un enchaînement parfait pour doubler la mise du gauche (62e), et provoquer la frénésie parmi les spectateurs présents. Son 2e but en 2 tirs cadrés.
Son arrivée a changé l’atmosphère autour du club
"Il est hors norme", n’a pu s’empêcher de le complimenter l’entraîneur adverse, Steve Bruce, tandis qu’Ole Gunnar Solskjaer, qui a évolué à ses côtés lors de son premier passage en Angleterre, a confirmé au micro de BBC Sport : "Il s’est transformé en un fantastique buteur. Il a fait un très bon match, il s’est bien inséré dans le jeu. Son arrivée a changé l’atmosphère autour du club."
Et Ronaldo de confirmer les dires de son entraîneur en montrant sa volonté d’imprégner une institution meurtrie par les échecs depuis 2013, de sa mentalité de gagnant : "Le plus important, c'est de gagner des matches. Manchester a besoin d'être à la place qu'il mérite. Je suis évidemment heureux de marquer, je ne vais pas le nier, mais le plus important c'est l'équipe. L'équipe a joué avec consistance, à haut niveau, je suis très fier", a expliqué l’ancien madrilène, sans oublier de rendre un peu de l’amour qu’il a reçu tout au long de la journée : "J'ai joué un peu partout dans le monde mais l'Angleterre, c'est le plus spécial. J'appartiens à Manchester, je suis arrivé très jeune, ils m'ont toujours très bien traité, c'est pour ça que je suis revenu."
Après un rassemblement avec le Portugal où il avait encore plus marqué l’histoire de ce sport de son empreinte, en devenant le seul meilleur buteur de l’histoire du football de sélection, CR7 va désormais tenter de confirmer ce départ canon en Ligue des champions, "sa" compétition où il détient le record du nombre de buts inscrits (134), à Berne mardi face aux Young Boys.

Cristiano Ronaldo à Old Trafford le 11 septembre 2021

Crédit: Getty Images

Transferts
Les 6 infos mercato qui vous ont échappé ce week-end
19/09/2021 À 14:53
Premier League
"Cristiano prend la lumière", Pogba taquin, "intensité incroyable" : Varane raconte sa nouvelle vie
19/09/2021 À 10:03