Les clubs de Premier League devront avoir au moins quatre joueurs positifs au coronavirus dans leur effectif pour qu'un match soit reporté, selon de nouvelles règles publiées mercredi, après une série de reports de matches contestés. Ce changement intervient après plusieurs critiques de la manière dont certains clubs semblaient profiter des règles précédentes : report d'un match si impossibilité d'aligner 13 joueurs de champ et un gardien issus de leur effectif professionnel et de leurs Espoirs (U21) les plus expérimentés.
Cette règle permettait d'inclure les absences indépendantes du Covid-19, comme des blessures ou des matches en sélection, ce qui incitait des clubs à en profiter en cas d'absence de leurs meilleurs joueurs. Il y a déjà eu 22 reports de matches en Premier League sur la base du protocole précédent, provoqué par le Covid-19, depuis que l'apparition du variant Omicron a relancé la pandémie et augmenté le nombre de tests positifs chez les joueurs et dans les encadrements, en décembre.
Premier League
La C1 et Son co-meilleur buteur : bonheur total pour Tottenham
IL Y A 2 HEURES
Le directeur exécutif d'Aston Villa, Christian Purslow, avait récemment affirmé que ces règles n'étaient plus adaptées, alors que Tottenham était furieux que la Premier League accorde à Arsenal un report du derby du nord de Londres contre les Spurs. La Premier League a indiqué que la nouvelle règle, avec un minimum de quatre joueurs positifs, entrerait en vigueur avant le prochain match du calendrier, prévu le 5 février entre Burnley et Watford.
Certains entraîneurs avaient regretté qu'un changement de règle en milieu de saison risque de les obliger à aligner des équipes affaiblies si quatre joueurs étaient positifs, alors que d'autres clubs avaient pu bénéficier de reports. Mais aucun club ne s'est opposé aux changements décidés et annoncés mercredi, a-t-on appris de source proche de la Premier League, dont le communiqué de mercredi précise que "les demandes de report par les clubs vont continuer à être évaluées au cas par cas".
"Pendant toute la pandémie, la Premier League a adapté sa gouvernance en tenant compte de la situation sanitaire au sens large. La dernière fois que cette gouvernance a été mise à jour, c'était en décembre, en réponse à l'émergence du variant Omicron", rappelle aussi la Premier League.
Premier League
City, un champion renversant !
IL Y A 3 HEURES
Premier League
L'Histoire penche nettement du côté de City
IL Y A 19 HEURES