43 buts en 14 journées ! Voici le rendu offensif délirant de Liverpool après sa nouvelle victoire dans le derby de la Mersey sur la pelouse d'Everton (4-1). Grâce à Jordan Henderson, un doublé de Mohamed Salah et une dernière réalisation de Diogo Jota, les Reds se sont facilement défaits de leurs voisins et restent à distance raisonnable du leader Chelsea, en troisième position de cette Premier League 2021-2022 si passionnante. Les hommes de Jürgen Klopp ne sont pas arrivés à garder leur cage inviolée à Goodison Park, mais ils empochent un neuvième succès en onze rencontres consécutives chez les Toffees et n'ont plus connu la défaite chez l'ennemi en championnat depuis le 17 octobre 2010. Finalement, cela n'a surpris personne : Liverpool est resté rouge.
Premier League
City a un nouveau dauphin : Liverpool s'amuse pour gagner une place
IL Y A 15 HEURES
Ce n'est sans doute plus qu'une question de jours : Rafa Benitez ne devrait pas rester très longtemps l'entraîneur d'Everton. Avec ce huitième match d'affilée sans succès, le technicien espagnol n'est plus en odeur de sainteté du côté de Liverpool. Et pour cause : coach des Reds lors du miracle d'Istanbul contre l'AC Milan en 2005, Benitez n'a jamais trouvé la faille dans le dispositif ultra performant de Klopp à la récupération du ballon. Très tôt, Everton s'est mis à subir l'intensité proposée par son adversaire et Henderson s'est trouvé à la conclusion d'un magnifique mouvement entre Sadio Mané et Andrew Robertson sur le flanc gauche (9e, 0-1).

Salah sur un nuage

Toujours à plein régime, Liverpool a pu profiter de l'excellente dynamique de Salah, auteur de deux buts assez similaires: l'un pour offrir un premier break à son équipe (19e, 0-2), l'autre pour couper les jambes d'Everton dans son désir d'égaliser (64e, 1-3). À chaque fois, l'Egyptien s'est illustré grâce à un tir du gauche chirurgical et a fait monter son compteur personnel à treize buts en quatorze journées de Premier League. L'actuel meilleur buteur du championnat anglais a ensuite laissé le soin à Diogo Jota de s'offrir son huitième but dans l'exercice 2021-2022 d'une lourde frappe du pied gauche sous la barre (79e, 1-4).
Malgré la réduction de l'écart avant la pause grâce au duo Richarlison-Demarai Gray sur le premier tir cadré de l'équipe locale (38e, 1-2), Everton n'a pas fait le poids dans cette opposition entre frères ennemis. Depuis 1982, Liverpool n'avait plus inscrit quatre buts sur la pelouse de Goodison Park, preuve que le revers subi par les hommes de Benitez n'était pas simplement une défaite mais surtout un réel aveu d'impuissance. La seule nouvelle réjouissante pour Everton ? La bonne prestation de Jordan Pickford, assez réactif pour éviter que Salah (7e), Alexander-Arnold (15e) ou Mané (26e) n'aient pas plus alourdi le score. Un moindre mal...
Premier League
Everton n'en pouvait plus : Benitez limogé
IL Y A 15 HEURES
League Cup
A dix pendant une heure, Arsenal a tenu les Reds en échec
13/01/2022 À 21:40