Le signe londonien enfin vaincu. Incapable de gagner à Londres depuis le début de la saison, Liverpool a vaincu le sort contre Crystal Palace (3-1). La perspective de revenir sur les pas de Manchester City, après la contre performance des Citizens samedi, les Reds ne l'ont pas laissée passer. Mais que ce fut compliqué ! Ayant retrouvé le chemin de la victoire lors de la dernière journée contre Brentford après trois matches sans succès, les hommes de Jürgen Klopp ont montré deux visages contre les Eagles. Un mal récurrent, direz-vous.
Premier League
L'Histoire penche nettement du côté de City
IL Y A 9 HEURES
Comme trop souvent cette saison, Liverpool a fait preuve de suffisance, une fois que l'équipe a pensé avoir fait le plus dur. En faisant le break en seulement une demi-heure, c'est une promenade de santé qui s'est profilée du côté du Selhurst Park. Malgré les absences de Mohamed Salah et Sadio Mané, toujours retenus avec leur sélection pour la CAN, le jeu proposé par les Reds durant la première période nous a presque ramenés en 2020, année du titre des Reds.
Une diversité de mouvements dans le jeu offensif avec le retour en forme de Firmino et Alexander-Arnold et Andrew Robertson comme fournisseurs officiels de caviars. C'est d'ailleurs par deux galettes du latéral écossais que Liverpool s'est rendu le match facile avec un coup de tête de Virgil van Dijk (8e) et une volée d'Oxlade-Chamberlain (32e).

Clash Dembélé : "La faute du Barca, c’est de payer n’importe qui, n’importe quoi, n’importe quand"

Liverpool à neuf points de City

Mais si les hommes de Klopp étaient à douze points de Manchester City avant la rencontre, c'est avant tout parce qu'ils ont souvent fait preuve de suffisance. A Palace, cela a suffi grâce à un penalty litigieux offert à Fabinho en fin de match (84e) mais ce manque de concentration a souvent coûté des points aux Reds.
Bien que mené au score et n'ayant pas montré grand-chose durant le premier acte, Crystal Palace en a été conscient et n'a pas baissé les bras. Grâce à une réorganisation tactique de Patrick Vieira à la pause, les Eagles ont bousculé Liverpool, qui s'est transformé en colosse aux pieds d'argile.

Pourquoi la prolongation de Mbappé n'est peut-être pas impossible...

Dans un remake de Docteur Jekyll et Mister Hyde, les Reds ont perdu leur football et se sont fait peur eux-mêmes, à l'image d'Alisson. Auteur de grosses parades, le gardien brésilien s'est aussi rendu coupable de sorties hasardeuses comme sur ce lob d'Olise, finalement sorti après avoir heurté le poteau (84e). Une parade qui a tout changé, les Eagles loupant une occasion de revenir à 2-2 après le but d'Edouard (55e) et Liverpool tuant le match dans la foulée.
Flamboyants pendant trente minutes et inquiétants pendant presque une heure, les Reds reviennent pourtant à neuf points de City, avec un match en moins et le retour contre la formation de Guardiola à jouer encore. Et si la course au titre n'était finalement pas terminée en Premier League ?
Equipe de France
Fekir ne sait pas comment reconquérir Deschamps : "J’ignore sur quoi il se base"
HIER À 12:12
Premier League
Provoqué par un supporter d'Everton, Vieira craque et lui assène un coup de pied
20/05/2022 À 07:44