Il ne pouvait en être autrement : Manchester United et Ole Gunnar Solskjaer, c'est terminé ! Après des semaines de tempête et de rumeurs sur son départ, le manager norvégien a quitté son poste ce dimanche matin, comme l'a officialisé le club du nord de l'Angleterre. Et ça ne surprendra pas grand monde dans le Royaume. Car l'ancien "SuperSub" ne pouvait plus rester sur le banc des Red Devils au vu des résultats calamiteux de son équipe et de sa dernière sortie. "Ole restera à jamais une légende à Manchester United et c'est à regret que nous avons pris cette décision difficile", écrit le club dans un communiqué. Un autre ancien de la maison Michael Carrick, prend l'intérim.
Samedi, United a subi une nouvelle claque contre Watford (4-1), modeste 17e avant ce match. Et si le score est révélateur, l'attitude apathique des coéquipiers de Cristiano Ronaldo en première période notamment en dit aussi long sur l'état d'esprit et le manque de confiance qui règnent actuellement dans le vestiaire mancunien. Cette correction s'ajoute en plus à la gifle subie à Leicester (4-2), l'humiliation face à Liverpool à Old Trafford (0-5), ou encore la leçon à domicile dans le derby face à City (0-2). Avec quatre défaites sur ses cinq derniers matches de championnat, Manchester United pointe seulement à la 7e place de Premier League à 12 points du leader Chelsea après 12 journées. Un rang indigne de ce club. A l'image des prestations offertes sur les pelouses par les Red Devils.
Premier League
"Amener plus d'équilibre" : Rangnick dévoile son projet pour Manchester United
IL Y A 7 HEURES

Un projet de jeu inexistant

Si le board mancunien semblait vouloir attendre la fin de la saison pour voir du changement, il n'avait ainsi aujourd'hui plus vraiment le choix. Le marasme ambiant était trop inquiétant. Et le technicien norvégien ne semblait plus détenir les ressorts pour remobiliser son groupe. La sortie de David De Gea samedi a ainsi ressemblé à un appel au secours : "Cela va mal depuis un long moment. Un club comme Manchester United, vous devez vous battre pour des trophées. Pour être honnête, on est loin de ça", a lâché le portier espagnol sur Sky Sport.
Arrivé sur la pointe des pieds en décembre 2018 pour assurer l'intérim après le licenciement de José Mourinho, Ole Gunnar Solskjaer a vécu un passage mitigé sur le banc de son ancien club. Si ses débuts avaient marqué les esprits avec notamment l'élimination du PSG en 8es de finale de la C1 ou encore 14 matches sans défaite, le Norvégien, qui a pu compter pendant de longs mois sur le soutien de ses anciens coéquipiers sur les plateaux télé, a beaucoup moins convaincu depuis qu'il a été confirmé à son poste. Et ce n'est pas qu'une question de résultats.
Malgré la finale de la Ligue Europa perdue ou encore la deuxième place ramenée en Premier League la saison passée, son équipe n'avait pas un projet de jeu digne de ce nom, n'affichant aucune idée collective claire après bientôt trois ans de mandat du Norvégien. Les 450 millions d'euros investis sur le marché des transferts n'ont fait qu'accentuer la pression sur ses épaules. Alors bien sûr, les déséquilibres de son effectif n'aident pas. Mais il ne semblait plus avoir les arguments nécessaires pour rester sur le banc d'un tel géant dans le Royaume. L'heure du changement a donc sonné.
Si Michael Carrick, qui était adjoint de Solskjaer, assurera les affaires courantes alors que United a un match capital à Villarreal, mardi en Ligue des champions, avant un déplacement chez le leader Chelsea dimanche et ensuite la réception d'Arsenal, Manchester s'est déjà mis en quête de son successeur. Selon The Times, la famille Glazer, qui détient le club, rêve de convaincre Zinédine Zidane. Mais le triple vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid n'est pas forcément tenté par l'idée. Le manager de Leicester City Brendan Rodgers est aussi évoqué par la presse britannique, qui multiplie les noms. Au board mancunien de trouver le bon profil apte à refaire rêver les habitués d'Old Trafford.
Premier League
15 ans de bons et loyaux service, une dernière victoire : Carrick s'en va par la grande porte
IL Y A 20 HEURES
Premier League
CR7 historique, United diabolique
IL Y A 21 HEURES